Joel et Ethan Coen

 

Citation :

"Le style n'est pas une chose qui résulte d'une opération consciente : c'est une chose qui se dégage d'elle-même."
Ethan et Joel Coen
 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Joel Coen est né le 29 Novembre 1954 à St. Louis Park, dans le Minnesota. Il fait ses études au Simon's Rock of Bard Collège de cinéma à l'Institute of Film and TV, de New-York Il est marié à l'actrice Frances McDormand depuis 1984, également actrice et que l'on retrouve dans les films des 2 frères. Ethan Coen est né le 21 Septembre 1957 à St. Louis Park, dans le Minnesota. Il fait ses études au Simonâs Rock of Bard Collège de philosophie à l'Université de Princeton. C'est dans les années 1980 que les frères Coen se décident à travailler ensemble pour le cinéma. Ils se complètent efficacement, Joel s'occupant plus de la réalisation et Ethan de la production ( en général, seul Joel Coen est crédité comme réalisateur. Mais depuis Ladykillers Ethan Coen est crédité ). Leur premier long métrage est signé en 1984 pour Sang pour sang. En 1987, ils connaissent leur premier gros succès avec Arizona Junior. Défenseurs d'un cinéma très personnel, les frères Joel et Ethan Coen s'entourent régulièrement des mêmes collaborateurs. Une famille dans laquelle on retrouve notamment Tim Robbins, Steve Buscemi, John Turturro, John Goodman, George Clooney ou Frances McDormand. Une part de leur succès sont des comédies. Cependant, deux thrillers sont majeurs dans leur cinématographie et sont le négatif l'un de l'autre à 10 ans d'intervalle. En 1996, ils réalisent Fargo qui les révelera à un public international, puis un pendant texan, No Country for Old Men, pour lequel ils recevront les récompenses du meilleur film de l'année et du meilleur réalisateur lors de la cérémonie des Oscars du cinéma 2007. Après la noirceur de No Country for Old Men, les frères Coen réalisent deux comédies. Burn After Reading, comédie parodique sur le monde de l'espionnage, la CIA, et le fitness et A Serious Man, une comédie plus noire sur la communauté juive, à forte teinte autobiographique.

Bibliographie :