Steven Spielberg

 

Citation :

 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Né le 18 décembre 1946 à Cincinnati aux Etats-Unis, Steven Allan Spielberg suit jeune des cours d'art dramatique à l'école d'Arcadia, es résultats scolaires ne lui permettant pas d'intégrer de grandes écoles. Il est autodidacte, réalisant très tôt des films en amateur avec la caméra 8mm de son père. Venu de la télévision, on peut juger de son travail par Duel, lutter entre une automobile et un camion qui cherche à l'écraser, il connaît de gros succès au box-office avec Les Dents de la mer en 1975 et plus encore Rencontres du troisième type en 1977. Sa carrière prend forme et Spielberg s'oriente vers un fantastique plus gratifiant laissant une large place à l'émotion et à l'émerveillement, sur les thèmes de l'innocence et du paradis perdu. Après son échec avec le film 1941, il revisite le film d'aventure avec Les Aventuriers de l'arche perdue en 1981. Le film est un énorme succès. L'année suivante, il clôture le festival de Cannes avec E.T. qui reste l'un des films les plus célèbres du réalisateur. Ce film aura ému des millions de spectateurs et lui permettra de créer son propre studio. Il retrouve Indiana Jones dans Le Temple maudit en 1984, le film est à nouveau un triomphe même si celui ci n'apprécie pas cette œuvre dans sa filmographie. En 1985 il réalise La Couleur pourpre qui raconte la vie d'une famille noire aux Etats-Unis au début du XXe siècle. Il raconte l'aventure d'un jeune britannique pendant la guerre dans L'Empire du soleil en 1987. Il finit la décennie en retrouvant pour la troisième fois Indiana Jones dans La dernière croisade. En 1993, Spielberg marque un tournant dans l'histoire des effets spéciaux avec Jurassic Park et bat avec ce film le record détenu par E.T. Cette même année, Spielberg réalise son chef-d'œuvre, La Liste de Schindler. Le film nous raconte comment un industriel nazi, Oskar Schindler, sauva un peu plus d'un millier de juifs des camps de la mort. Jouant sur la sobriété du noir et blanc et des séquances d'émotion, il remporte sept Oscars dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur. En 1998, il remporte à nouveau l'oscar du meilleur réalisateur avec son film sur la seconde guerre mondiale : Il faut sauver le soldat Ryan. Travaillant sur un projet du défunt Stanley Kubrick, il revient à la science-fiction avec A.I. Intelligence artificielle. Mais le film aura un accueil mitigé. L'année suivante il réalise Minority report, un film futuriste, avec Tom Cruise qu'il retrouvera dans La guerre des mondes en 2005. Il retrouve Tom Hanks dans Arrête-moi si tu peux avec Leonardo DiCaprio. Il retrouve Harrison Ford dans Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal en 2008. En 2011, il adapte en compagnie de Peter Jackson comme producteur, la bd de Hergé avec Les Aventures de Tintin : Le Secret de La Licorne. Il enchaine l'année suivante avec Cheval de guerre. En 2013, il réalise un biopic sur Lincoln avec Daniel Day Lewis dans le rôle principal. Très bien accueilli, le film recevra de nombreux prix et permettra à Daniel Day Lewis d'obtenir l'Oscar du meilleur acteur, une première pour un acteur d'un film de Spielberg. Il sera président du jury au 66e Festival de Cannes. Très diverse, la filmographie de Steven Spielberg est une des plus belles de l'histoire du cinéma, très variée, on y retrouve des films de divertissement comme la saga des Indiana Jones ou Les Dents de la mer mais aussi des films plus sérieux comme La Liste de Schindler ou La Couleur pourpre. Montrant que le réalisateur peut tout mettre en scène.

Bibliographie :