Hirozaku Kore-Eda

 

Citation :

 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Né le 6 juin 1962 à Tokyo, Hirozaku Kore-Eda est un réalisateur japonais. Tout juste diplômé de l'Université de Waseda, Hirozaku Kore-Eda rejoint la compagnie TV Man Union aux débuts des années 1990 pour laquelle il tourne de nombreux documentaires dont Without memory qui sera particulièrement remarqué. Ces années de tournage de documentaire marqueront son cinéma. Il réalise son premier long métrage de fiction en 1995, Maborosi et reçoit le Prix Osella d'Or au Festival de Venise. En 1998, il se penche avec Après la vie, sur une réflexion sur le passé et la mort. On retrouve Hirozaku Kore-Eda en 2001 au Festival de Cannes avec Distance, film qui décrit un groupe d'adolescents dont des proches ont été victimes d'un massacre collectif d'une secte. Le film, réflexion sur le deuil, ne décrochera aucun prix. En 2004, il revient à Cannes avec Nobody Knows dans lequel des enfants sont livrés à eux-même suite au départ de leur mère. Ce film, inspiré d'un fait divers, permet à son jeune acteur de 14 ans de recevoir le Prix d'interprétation. Il aborde de nouveau le thème du deuil avec Still Walking en 2009. La même année, il réalise le surprenant Aid Doll, adaptation d'un manga fantastique de Yoshiie Goda. Le film sera présenté dans la section Un Certain regard au Festival de Cannes. En 2012, il revient à ses thèmes de prédilection avec I Wish qui narre la relation entre deux frères séparés par le divorce de leurs parents. Il revient à nouveau au Festival de Cannes en 2013 avec Life father, like son. Le film sera un des grands moments du Festival et provoquera beaucoup d'émotion, ce qui permettra au réalisateur de remporter le Prix du Jury. Cinéaste humain, Hirozaku Kore-Eda s'inspire souvent de faits réels dans ses films. Il n'hésite pas à aborder des thèmes forts comme la mort, le deuil, la famille, le passé ou la mémoire.

Bibliographie :