Asghar Farhadi

 

Citation :

 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Né le 1er janvier 1972 à Khomein Shahr, Asghar Farhadi est un réalisateur iranien. Il s'immerge très tôt dans l'univers du théâtre et du cinéma. Il intègre l'Institut du Jeune Cinéma et poursuit des études d'arts dramatique, obtenant une maîtrise de mise en scène théâtrale à l'Université de Téhéran en 1998. Pendant ses études, il réalise 6 courts-métrages et travaille pour la télévision. En 2001, il coécrit le scénario du film La Basse Altitude de Ebrahim Hatamikia. Le film reçoit un bel accueil critique et public et permet à Asghar Farhadi de se lancer dans la réalisation. C'est ainsi qu'il réalise en 2003 Danse dans la poussière, film qui nous raconte l'histoire de Nazar, une jeune homme contraint de divorcer de sa femme et de partir chasser le serpent dans le désert pour rembourser sa belle-famille. Le film sera salué par la critique et remportera plusieurs prix au Festival de Fajr et au Festival International du film de Moscou. L'année suivante, il réalise, Les enfants de Belle Ville, qui aborde les dérives du système judiciaire iranien. Le film sera à nouveau récompensé au Festival de Fajr et recevra le grand prix au Festival International du film de Varsovie. En 2006, il réalise La fête du feu, le film qui nous parle d'une crise conjugale sera à nouveau salué. Il reçoit notamment, 3 prix au Festival de Fajr, mais aussi le prix du meilleur film au Festival International du film de Chicago. Grâce à La fête du feu, Farhadi s'exporte dans le mode entier. Il sort en 2009, A propos d'Elly, film narrant le voyage d'un groupe d'Iraniens au bord de la mer Caspienne tournant à la catastrophe. Le film recevra l'Ours d'argent du meilleur réalisateur au Festival de Berlin. De retour à la Berlinale en 2001 avec une Séparation, il remporte 3 prix l'Ours d'or et les Prix d'interprétation féminine et masculine pour l'ensemble de la distribution. Suivront le Golden globe, le César et l'Oscar du meilleur film étranger. En 2013, on retrouve Asghar Farhadi au Festival de Cannes avec Le Passé. Le film sera un des moments forts du Festival et sera récompensé avec le Prix d'interprétation féminine pour Bérénice Bejo.

Bibliographie :