Peter Weir

 

Citation :

 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Né le 21 Août 1944 à Sydney en Australie, Peter Weir commence sa carrière de réalisateur en 1974 avec la comédie Les voitures qui ont mangé Paris (1974). Mais c'est le film Pique Nique à Hanging Rock réalisé un an plus tard (1975) qui lui permet de se faire un nom. Après avoir signé ce film énigmatique et envoutant, il s'intéresse de plus près aux relations entre les aborigènes et les australiens dans La dernière vague (1977). Le film raconte l'histoire de David Burton un avocat qui doit défendre des aborigènes qui ont tué un homme pour des raisons tribales. En 1981, il tourne Gallipoli un film sur l'amitié de deux soldats australiens partis à la guerre en Turquie pendant la première guerre mondiale. L'année suivante, il s'envole pour l'Indonésie pour tourner L'Année de tous les dangers. Ce film mettant en scène Mel Gibson et Linda Hunt récompensée d'un Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle mêle histoire d'amour et le thème du correspondant de guerre sur fond de coup d'état. Peter Weir poursuit sa brillante carrière en réalisant en 1985 Witness, un thriller sur fond de culture amish. Le succès est à nouveau au rendez-vous avec Le Cercle des poètes disparus (1989). Après avoir permis à Gérard Depardieu de remporter un Golden Globe pour son rôle dans Carte verte (1990), il signe The Truman Show (1998), un film visionnaire sur la télé réalité. En 2003, il dirige Russell Crowe dans Master and Commander : De l'autre côté du monde, un film d'aventure se déroulant essentiellement sur l'eau. Enfin, il adapte À marche forcée de Sławomir Rawicz pour réaliser Les chemins de la liberté (2011), un film réunissant un casting quatre étoiles : Jim Sturgess, Ed Harris, Saoirse Ronan, Colin Farrell et Mark Strong.

Bibliographie :