John Cassavetes

 

Citation :

 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Né le 29 décembre 1929 à New York, John Cassavetes est un acteur et réalisateur américain, réputé pour avoir un stype propre à lui en rupture avec l'industrie hollywoodienne faisant de lui un des pionniers du cinéma indépendant américain. Il s'inscrit au début des années 1950 à l'American Academy of Dramatics Arts, école imprégnée des méthodes de l'Actors Studio. Le jeu et la direction de John Cassavetes seront ainsi influencés par les enseignements de Lee Strasberg. Il fondera un atelier théâtral en 1956, le Variety Art Studio, où il fait travailler ses élèves sur des improvisations. Après avoir terminé ses études, il monte sur les planches mais très vite abandonne le théâtre pour le petit écran où il enchaine des apparitions. C'est au théâtre qu'il rencontrera Gena Rowlands, sa future femme et actrice fétiche. Après quelques petites apparitions comme dans 14 Heures de Henry Hathaway, il décroche son premier grand rôle dans Face au crime de Don Siegel. Son travail dans ses ateliers lui serviront de base pour son premier film : Shadows, réalisé en 1961 qui met en scène des adolescents noirs dans un New York filmé de façon quasi documentaire avec une caméra à l'épaule. Le film, véritable coup de maître, remportera le prix de la critique au Festival de Venise. La renommée de ce jeune réalisateur intéresse Hollywood qui fait appel à lui pour réaliser deux longs métrages : Too late blues et Un enfant attend. Ces deux expériences seront douloureuses pour Cassavetes, le premier film sera un échec commercial et il devra abandonner le montage final du film au producteur, Stanley Kramer, pour le deuxième. Si l'on doit retenir une seule chose de ces deux films, ce sera juste la première collaboration avec sa femme Gena Rowlands dans Un enfant attend. Gena Rowlands, par la suite sera l'héroïne de ses plus grands films et obtiendra des rôles beaucoup plus riches et complexes. Pour financer ses films, John Cassavetes passe souvent devant la caméra. On le retrouve notamment dans Rosemary's Baby de Roman Polanski ou dans Les Douze Salopards de Robert Aldrich, ce qui lui permettra de réaliser le film Faces en 1965. Faces est un véritable retour aux sources, le réalisateur revenant au style de Shadows. Le film nous raconte l'histoire d'un couple d'âge mûr sur la dérive ayant des aventures extraconjugales. Le jeu d'acteur est un pilier du film et le tournage prendra six mois. Salué par la critique le film remportera trois nominations aux Oscars et permettra à John Marley de décrocher le prix d'interprétation au Festival de Venise. Son prochain film marquera aussi l'histoire de Cassavetes. En effet Husbands sera marqué par la rencontre avec Peter Falk et Ben Gazzara. Au cours des 1970, Gena Rowlands va interpréter ses trois rôles majeurs dans Une Femme sous influence, Opening night et Gloria. Ces films lui permettront de remporter de nombreux prix et nominations dont l'Ours d'argent de la meilleure actrice pour Opening Night au Festival de Berlin en 1978. Gloria, quand à lui, remporta le Lion d'Or à la Mostra de Venise en 1980. Au milieur de ces films, Cassavetes mettra en scène Ben Gazzara dans Meutre d'un bookmaker chinois. Au début des années 1980, John Cassavetes revient au théâtre en tant qu'acteur et metteur en scène. Il dirigera notamment son fils Nick Cassavetes dans East/West Games. En 1984, il fera un retour au cinéma avec Love Streams puis réalisera en 1985 son dernier film à la demande de Peter Falk, Big Trouble. Personnage à l'opposé de système hollywoodien, John Cassavetes sera un des plus grands modèles des réalisateurs du Nouvel Hollywood dans les années 1970. Ses méthodes de travaux sont toujours les mêmes. L'acteur est au centre de son travail, il consacrera de nombreuses heures, sur les plateau de tournages, aux répétitions, ne laissant à l'acteur aucune liberté totale. Il encourage la spontanéité, n'ayant pas de plan de travail préétabli, filmant des scènes avec plusieurs caméras équipées de longues focales pour mieux suivre les comédiens, pouvant sollicité un technicien à n'importe quel moment. Mais ce qui marque sans doute le mieux son travail, c'est la proximité avec les gens qui l'entourent, aussi bien les techniciens comme Al Ruban ou Sam Shaw, que les acteurs avec Gena Rowlands, Seymour Cassel, Ben Gazzara ou Peter Falk. Paroxisme de cette intimité, les tournages des films Faces et Une femme sous influence se feront dans sa propre maison.

Bibliographie :