Nuri Bilge Ceylan

 

Citation :

 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Né le 26 janvier 1959 à Istanbul, Nuri Bilge Ceylan est le réalisateur le plus représentatif et le plus connu de son pays. Il suit des études d'ingénieur et obtient son diplôme à l'Université du Bosphore avant de décider d'étudier la mise en scène à Istanbul. Son premier court-métrage, Koza est présenté à Cannes en 1995. En 1998 il réalise son premier long-métrage, Kasaba mais il faudra attendre 2001 et Nuages de mai pour qu'il acquiert une reconnaissance internationale. En 2003, il signe Uzak, qui évoque la relation entre deux frères sur un fond de questions sociales. Le film lui apporte la consécration internationale, sélectionne au Festival de Cannes, il obtiendra le Grand Prix du jury ainsi qu'un double Prix d'interprétation masculine. Ceylan redonne ainsi ses lettres de noblesse au cinéma turc. Il est de retour à Cannes avec Les Climats, en 2006, variation sur le temps qui passe et la fuite du bonheur, des thèmes chères au réalisateur. L'oeuvre du réalisateur décrit la difficulté de vivre pleinement sa vie à travers la peinture des relations sociales, un peu comme les oeuvres de Antonioni et de Bergman. Ses sources d'inspirations sont les oeuvres théâtrales d'Anton Tchekov et d'Henrik Ibsen. En 2008, il dédie son Prix de la mise en scène reçu au Festival de Cannes, avec Les Trois Singes, "à son beau et incompris pays qu'il aime avec passion". Membre du jury en 2009, Ceylan est de retour à Cannes en 2011 avec Il était une fois en Anatolie qui lui vaudra le Grand Prix. De retour en compétition à Cannes en 2014, il remporte enfin la Palme d'or avec Winter Sleep. Le film recevra aussi le prix FIPRESCI.

Bibliographie :