Anh Hung Tran

 

Citation :

 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Né le 23 décembre 1962 à My Tho au Viêt Nam, Tran Anh Hung fuit son pays en 1974 et se réfugie en France avec ses parents. C'est dans ce pays qu'il fait toutes ses études. D'abord intéressé par la philosophie, il intègre cependant l'école Louis-Lumière à Paris. Le réalisateur en devenir n'oublie pas son Vietnam natal. Son film de fin d'études La femme mariée de Nam Xuong (1989) et son premier court-métrage La pierre de l'attente (1991) s'intéressent d'ailleurs à des légendes vietnamiennes. Les trois premiers films du réalisateurs : L'odeur de la papaye verte, Cyclo et A la verticale de l'Ete sont d'ailleurs consacrés au Vietnam. Tran Anh Hung passe au long-métrage en 1992 en réalisant L'odeur de la papaye verte. Ce premier long-métrage s'intéressant à la condition féminine au Vietnam, sujet de prédilection du réalisateur, remporte la Caméra d'or au Festival de Cannes 1993. En 1995, le réalisateur s'envole vers Saïgon devenue Ho Chi Minh Ville, pour tourner Cyclo. Le film raconte l'histoire d'un jeune homme travaillant comme cyclo afin d'améliorer ses conditions de vie. Le film remporte le Lion d'or au Festival de Venise en 1995. En 2000, le réalisateur tourne A la verticale de l'Ete, et clôt la trilogie vietnamienne. En 2009, Tran Anh Hung s'éloigne un peu de son pays natal et réalise Je viens de la pluie. La ballade de l'impossible, adaptation de Haruki Murakami, sort sur nos écrans en 2010. Les films de Tran Anh Hung ne seraient sans doute pas les mêmes s'ils n'étaient pas portés par Tran Nu Yên-Khê, la muse, l'inspiration et l'épouse du réalisateur.

Bibliographie :