Ernst Lubitsch

 

Citation :

"Il entreprend de révéler aux Américains la comédie Européenne dans tout ce qu'elle a de charmant, de décadent, de frivole…"
Un critique français
 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Né le 29 janvier 1892 à Berlin, Ernst Lubitsch est un réalisateur américain d'origine allemande. Il quitte l'école à 16 ans et intègre le Deutsches Theater de Max Reinhardt. Il débute en tant qu'acteur dans les films de la série Meyer avant de se lancer dans l'écriture et la réalisation en 1914 avec Fräulein Seifenschaum. Il connaît son premier véritable succès en 1919 avec La Princesse aux huîtres, le monde découvre alors la "Lubitsch touch", mélange d'ironie et de virtuosité visuelle. Cet énorme succès lui ouvre les portes d'Hollywood. En 1922, il émigre aux Etats-Unis à trente ans et co-réalise Rosita avec Raoul Walsh en 1923. Comédiennes en 1924 est le premier succès américain de Lubitsch et le consacre comme maître de la comédie satirique. Avec Parade d'amour en 1929 Lubitsch entre dans le cinéma parlant, de brillants dialogues viennent alors s'ajouter à la Lubitsch touch. Il devient directeur des productions de la Paramount en 1935 avant de redevenir réalisateur à plein temps en 1936, l'année de sa naturalisation américaine. Il réalise dans ces années 1930 ses films les plus connus, tous des comédies ( il ne réalisera qu'un seul drame parlant : L'Homme que j'ai tué en 1932 ) et travaille avec les plus grands acteurs de l'époque : La Veuve joyeuse en 1934 avec Maurice Chevalier, Ange en 1937 avec Marlene Dietrich, La Huitième femme de Barbe-Bleue avec Claudette Colbert et Gary Cooper en 1938, Ninotchka où il fait rire pour la première fois Greta Garbo en 1939, The Shop around the corner avec James Stewart en 1940, Illusions perdues avec Melvyn Douglas en 1941, To be or not to be avec Carole Lombard en 1942, Le Ciel peut attendre avec Gene Tierney en 1943, La Folle ingénue avec Charles Boyer et Jennifer Jones en 1946 et La Dale au manteau d'hermine avec Betty Grable et Douglas Fairbanks Jr. en 1948. Il reçoit un Oscar d'honneur pour l'ensemble de son œuvre en 1947 et décède la même année le 30 novembre à Bel Air.

Bibliographie :