Otto Preminger

 

Citation :

"Otto Preminger est un cinéaste peu commercial, probablement parce qu'il se consacre à la recherche d'une vérité particulièrement ténue et presque imperceptible : celle des regards, des gestes et des attitudes"
François Truffaut
 
 
L'essentiel Biographie Filmographie

Né le 5 décembre 1906 à Wiznitz en Autriche-Hongrie, Otto Ludwig Preminger est un réalisateur américain d'origine autrichienne. Il travaille avec Max Reinhardt, après avoir étudié le droit et la philosophie. Il fut acteur et metteur en scène à Zurich et à Prague puis fonda la Komödie à Vienne en 1938. Il choisit l'exil en 1935 et rejoint Broadway de 1935 à 1940. Il préfère partir à Hollywood en 1942 et connaît son premier succès avec Laura en 1944. Son apogée est liée à l'apogée du film noir, l'expressionnisme influençant le film policier, apportant une touche européenne au genre noir. Henri Agel écrit sur Laura : "Cette œuvre envoûtante reste en sa profondeur l'étrange médiation d'un Européen d'Hollywood." Otto Preminger réalisera d'autres films, plus enracinés dans la réalité, comme Mark Dixon, détecte en 1950 ou Un si doux visage en 1952. Il s'essaie au western à nouveau avec Robert Mitchum aux côtés de Marylin Monroe en 1954 avec Rivière sans retour. Il n'hésite pas à aborder des sujets sulfureux, le tabou de la dépendance à la drogue dans L'Homme au bras d'or avec Franck Sinatra et Kim Novak en 1955, un procès "sexuel" avec Autopsie d'un meurtre avec James Stewart et Ben Gazzara en 1959 et la création de l'Etat d'Israël dans Exodus en 1960. Il adapte Sagan dans Bonjour tristesse avec David Niven, Deborah Kerr et Jean Seberg en 1958. Ses derniers films montrent que son cinéma est derrière lui, Skido en 1968 ou Dis-moi que tu m'aimes, Junie Moon en 1970 étant très loin de ce que le réalisateur avait pu mettre en scène dans le passé. Son dernier film, La Guerre des otages rachète le réalisateur mais, il devra se retirer, trop malade pour poursuivre. Il décède le 23 avril 1986 à New York.

Bibliographie :

Otto Preminger de Jacques Lourcelles aux éditions Cinéma d'aujourd'hui