Réalisé par : Sofia Coppola
Avec : Kirsten Dunst, Jason Schwartzman, Judy Davis, Rip Torn, Rose Byrne, Asia Argento
Sur un scénario de : Sofia Coppola avec une musique de : Brian Reitzell
Genre : Film historique
Film Américain réalisé en 2006

 

 

Synopsis du film :
Evocation de la vie de la reine d'origine autrichienne, épouse mal-aimée de Louis XVI, guillotinée en 1793. Au sortir de l'adolescence, une jeune fille découvre un monde hostile et codifié, un univers frivole où chacun observe et juge l'autre sans aménité. Mariée à un homme maladroit qui la délaisse, elle est rapidement lassée par les devoirs de représentation qu'on lui impose. Elle s'évade dans l'ivresse de la fête et les plaisirs des sens pour réinventer un monde à elle. Y a-t-il un prix à payer à chercher le bonheur que certains vous refusent ?

 
 

Analyse de film :

Critique :

Il ne faut absolument pas prendre Marie-Antoinette de Sofia Coppola comme un film historique car ce n'est pas ce que la réalisatrice a voulu faire ni ce qui est montré à l'écran. Sofia Coppola ne s'intéresse jamais à l'Histoire de France. L'affaire des colliers n'est même pas évoquée. La révolution française qui se profile ne semble pas être suffisamment importante pour mériter d'être évoquée. En plus de ne pas réussir à recréer une ambiance d'époque, de ne pas donner de solides bases historiques à son film, Sofia Coppola commet même des erreurs historiques: par exemple le Sacre de Louis XVI à Versailles.

Marie-Antoinette

Le Marie-Antoinette de Sofia Coppola n'est fait que d'anecdotes et se révèle au final peu intéressant. Il est aisé de comprendre que Sofia Coppola n'ait pas voulu faire un film historique, mais de là à bâcler le contexte historique qui aurait permis de situer son film; il y a une différence.

L'on peut tout de même s'interroger sur la nature même du projet de Sofia Coppola. En effet, pourquoi intituler un film Marie-Antoinette si c'est pour évoquer et erroner la vie de cette reine de France ? Sofia Coppola a toujours défendu son film en affirmant que Marie-Antoinette parlait d'abord d'une adolescente plongée du jour au lendemain dans un monde fait de responsabilités. Bref, la réalisatrice est partie du principe que Marie-Antoinette était une adolescente avant d'être une reine. La genèse du projet est donc contestable. Même si Marie-Antoinette était une adolescente à l'époque où elle est devenue la Dauphine, la jeune fille a été élevée dans l'aristocratie et connaît parfaitement tous les codes de ce monde là.

Marie-Antoinette

La musique new wave et anachronique ne pouvait pas ne pas être gênante. En effet, comment peut-on plonger le public dans l'ambiance du Versailles du XVIIIème siècle quand l'on fait danser la cour sur de la musique new wave ? Pourquoi donc soigner tant les costumes ? Quitte à aller au bout, pourquoi ne pas avoir représenté Marie-Antoinette en jeans et baskets ? Pourquoi même avoir centré le film sur le personnage de Marie-Antoinette pour traiter du sujet si cher à Sofia Coppola : l'adolescence et l'évolution vers l'âge adulte.

Il vaut mieux parfois respecter les règles et rester classique et éviter de faire n'importe quoi.

En effet, les choix artistiques de Sofia Coppola sont incompréhensibles. Pourquoi donc avoir conservé les costumes de l'époque et avoir introduit une paire de Converses dans l'un des plans du film par exemple ?

Bref, Sofia Coppola n'a que faire de Marie-Antoinette et de l'Histoire de France. Ce qui l'intéresse c'est raconter le passage de l'adolescence à la vie adulte. Mais que fait Marie-Antoinette là-dedans ? Si Sofia Coppola avait respecté un minimum l'Histoire, elle n'aurait sans doute pas commis l'erreur de montrer Marie-Antoinette découvrant la vie à Versailles. Les adolescentes du XVIIIème siècle ne peuvent en aucun cas être comparées aux adolescentes actuelles.

De plus, la réalisatrice ne dresse pas un portrait très élogieux de la Reine de France. Libertinage, fêtes à gogo, et alcool à flot semblent être les seuls loisirs de la reine. Bref, pour Sofia Coppola Marie-Antoinette est une adolescente très moderne qui aurait adoré nos actuelles boîtes de nuit. Même si la réalisatrice a bien eu raison de représenter Marie-Antoinette en femme frivole, elle ne semble pas avoir compris l'importance de la frivolité de cette reine dans sa condamnation à mort.

Marie-Antoinette

Le casting est affligeant. Kirsten Dunst n'a pas du tout saisi son personnage et n'y apporte aucune consistance. Son personnage ne connaît aucune évolution et la Marie-Antoinette interprétée par Kirsten Dunst est simplement une jolie potiche, qui ne comprend rien à ce qui se passe en France à ce moment-là et qui passe son temps à faire la fête et à courir les hommes. Le roi Louis XVI est inexistant. Même lorsqu'il apparaît à l'écran, il n'existe pas. Il est dépeint comme un roi abruti par sa passion pour la chasse et incapable de toucher sa propre femme.

Sofia Coppola signe un film insipide, aux nombreuses longueurs et sans réel fil conducteur. Tout semble reposer sur les anecdotes et la beauté de l'image. Bref, Marie-Antoinette est un film bien léger et sans consistance qui ne vaut pas vraiment le détour. Jouant entre l'aspect historique, qui est ici uniquement visuel, et la modernité, Marie-Antoinette ne parvient pas à se positionner et dérive. Ne traitant ni de Marie-Antoinette et de son époque, ni du sujet de prédilection de Sofia Coppola : le difficile passage de l'adolescence à l'âge adulte, le film de Sofia Coppola ne parvient à convaincre. La pauvre Marie-Antoinette semble s'être retrouvée malgré elle au centre des délires pseudo-artistiques de Sofia Coppola. Triste affaire ...

Erin

Critique :

Marie-Antoinette a des bons acteurs, des costumes magnifiques, ainsi que les décors et tout ce qui va avec, une bonne musique, une envie d'être ambitieux et original. Malheureusement il manque en fait un scénario. Pour être franche, j'avais l'impression de regarder un long clip de 2h, mais pas vraiment un film. En fait, il ne se passe pas grand chose. Avant de se concentrer sur l'esthétisme et le casting, ils auraient écrire un vrai scénario.

Même dans des biopics, il peut se passer des choses intéressantes mais là, non. Je vois très bien où Coppola veut en venir avec ses comparaisons etc... Mais au bout d'un moment Marie-Antoinette se fait passer pour une ado attardée complet ! Ca me désole car au fond de moi je sais que la fille de Coppola a un certain talent (j'ai adoré Virgin Suicides, mais détesté Lost in Translation).

Marie-Antoinette

Je trouve que ce film a zéro niveau émotion mais j'ai aimé par exemple qu'on ne voit pas à la fin une scène de guillotine. Elle a un truc que j'aime chez elle. Mais bordel pourquoi j'ai dû mal à accrocher avec ses films ? Une déception malheureusement.

Tinalakiller

 
 
 

Photos du film :