Réalisé par : Wolfgang Becker
Avec : Daniel Brühl, Katrin Sass, Chulpan Khamatova
Sur un scénario de : Bernd Lichtenberg, Wolfgang Becker avec une musique de : Yann Tiersen
Genre : Comédie dramatique
Film Allemand réalisé en 2003

 

 

Synopsis du film :
Alex, un jeune Berlinois de l'Est, apprend la chute du mur alors que sa mère est dans le coma à la suite d'un infarctus. Celle-ci a toujours été quelqu'un d'actif, participant avec enthousiasme à l'animation d'une chorale. Les mois passent et le coma continue. La ville se transforme, les voitures occidentales sillonnent les rues, les publicités envahissent les murs. Au bout de huit mois, elle ouvre les yeux dans une ville qu'elle ne peut plus reconnaître. Alex veut absolument lui éviter un choc brutal que son coeur affaibli ne pourrait supporter. Profitant de son alitement, avec l'aide de sa famille et de ses amis, il reconstruit autour d'elle son univers familier, convoque les jeunes chanteurs de la chorale, sollicite l'aide d'un ancien cosmonaute, reconverti en chauffeur de taxi, et s'efforce de faire revivre la RDA dans les 79 m² de l'appartement, remis aux normes socialistes.

 
 

Analyse de film :

Critique :

A sa sortie, ce film rencontra un grand succès. Je pense qu'il faut voir au moins une fois ce film. Ce fut pour une belle surprise. Prenant un sujet à base historique et une histoire grave, le film réussit à équilibrer rires et émotions. On ressort de ce film, dégageant une certaine poésie (peut-être grâce à la voix off et la musique de Yann Tiersen) touché. La relation entre le fils et la mère est intéressante et encore une fois touchante. Le mensonge est grave mais crée certaines situations drôles (j'ai adoré le pote d'Alex qui fait ses faux journaux télévisés).

Good Bye, Lenin !

Good Bye Lenin est un magnifique film d'amour qui réussit à mélanger histoire collective et histoire individuelle. Le film traite également de la chute de nos idéaux. Il y a également un petit hommage au cinéma. Il y a une très bonne performance de tous les acteurs, surtout de Daniel Brühl et de Katrin Sass.

Tinalakiller

 
 
 

Photos du film :