Réalisé par : Francis Ford Coppola
Avec : Tim Roth, Alexandra Maria Lara, Bruno Ganz
Sur un scénario de : Francis Ford Coppola avec une musique de : Osvaldo Golijov
Genre : Drame
Film Américain réalisé en 2007

 

 

Synopsis du film :
1938, en Roumanie. Dominic Matei, un vieux professeur de linguistique, est frappé par la foudre et rajeunit miraculeusement. Ses facultés mentales décuplées, il s'attelle enfin à l'oeuvre de sa vie : une recherche sur les origines du langage. Mais son cas attire les espions de tout bord : nazis en quête d'expériences scientifiques, agents américains qui cherchent à recruter de nouveaux cerveaux. Dominic Matei n'a d'autre choix que de fuir, de pays en pays, d'identité en identité. Au cours de son périple, il va retrouver son amour de toujours, ou peut-être une femme qui lui ressemble étrangement... Elle pourrait être la clé même de ses recherches. A moins qu'il soit obligé de la perdre une seconde fois.

 
 

Analyse de film :

Critique :

On m'a dit des choses assez négatives sur ce film et j'ai eu un peu peur de le voir. Chose faite. Alors qu'est-ce que j'en pense ? Le film n'est pas si mauvais, des choses m'ont bien plu, mais cependant, je comprends très bien la déception des gens puisque moi-même je ne suis pas vraiment satisfaite du résultat.

L'Homme sans âge

Il faut avouer qu'il y a quand même des longueurs et que j'ai regardé plusieurs fois ma montre. Le rythme est assez bizarre : les premières demi-heure sont captivantes, l'autre demi-heure part un peu en live, puis quand Dominic rencontre la fille on reprend du poil de la bête mais un poil avant les quinze dernières minutes, encore une baisse de rythme. Mais ce qui m'a réellement gêné, c'est cette impression de voir deux films dans un même film. Et grande question : que fiche Matt Damon dans le film ? D'accord j'aime bien les apparitions (de deux minutes) dans les films mais là ça frise le ridicule.

L'Homme sans âge

Cependant, je retiens des bonnes choses : le sujet est très intéressant et le film m'a plusieurs fois captivé. On sent fortement que Coppola signe ici un film assez personnel (lisez le sujet, rappelez-vous que Coppola avait un projet qui a fini dans l'eau et faites le rapprochement) et est assez nostalgique. J'ai beaucoup aimé la photographie, la reconstitution des décors et de l'ambiance. Je trouve également la musique très jolie (elle nous permet en partie de nous replonger dans cette ambiance). Coppola a traité le sujet du "double" d'une manière classique (façon Gollum dans le "Seigneur des Anneaux") mais ça reste assez efficace. Notons quand même une bonne interprétation de Tim Roth, assez impressionnant, ainsi que celle de Alexandra Maria Lara (vue dans La Chute et Control), qui montre que c'est une étonnante actrice. J'ai bien aimé Bruno Ganz également. La fin m'a assez touché (et ça m'a quand même surprise).

L'Homme sans âge

J'ai compris l'ensemble du film mais je pense tout de même que des choses m'ont échappé. Et je pense donc que si le film n'a pas eu de succès, c'est peut-être parce qu'il n'est pas bien compris. (en attendant, de mon côté, je fais mes petites recherches pour comprendre ce que je n'ai pas compris). Bref, je pense que L'Homme sans âge (tiens, la nouvelle a l'air bien) fait parti de ces films mal compris mais qu'il faut revoir avec un autre oeil.

Tinalakiller

 
 
 

Photos du film :