Réalisé par : Ang Lee
Avec : Demetri Martin, Imelda Staunton, Henry Goodman, Emile Hirsch, Liev Schreiber, Jeffrey Dean Morgan, Eugene Levy, Jonathan Groff, Paul Dano, Kelli Garner, Richard Thomas, Mamie Gummer, Daniel Eric Gold
Sur un scénario de : James Schamus avec une musique de : Danny Elfman
Genre : Comédie
Film Américain réalisé en 2009

 

 

Synopsis du film :
Etats-Unis, 1969. Elliot, décorateur d’intérieur à Greenwich Village, traverse une mauvaise passe et doit retourner vivre chez ses parents, dans le nord de l’État de New York, où il tente de reprendre en mains la gestion de leur motel délabré. Menacé de saisie, le père d’Elliot veut incendier le bâtiment sans même en avoir payé l’assurance alors qu’Elliot se demande encore comment il va enfin pouvoir annoncer qu’il est gay… Alors que la situation est tout simplement catastrophique, il apprend qu’une bourgade voisine refuse finalement d’accueillir un festival de musique hippie. Voyant là une opportunité inespérée, Elliot appelle les producteurs. Trois semaines plus tard, 500 000 personnes envahissent le champ de son voisin et Elliot se retrouve embarqué dans l’aventure qui va changer pour toujours sa vie et celle de toute une génération.D'après le livre d'Elliot Tiber et Tom Monte.

 
 

Analyse de film :

Critique :

J'attendais beaucoup ce film car il montre les "coulisses" d'un des plus grands festivals rock : Woodstock. Mais je suis ressortie de la salle déçue et insatisfaite, en me disant que c'était dommage que le film soit raté. L'ensemble n'est pas horrible mais ça met un peu trop de temps à démarrer, c'est long et pour un film sur Woodstock, on a droit à un ensemble franchement mou.

Hôtel Woodstock

Les acteurs ne sont pas mauvais mais à part Imelda Staunton et un peu Liev Schreiber qui se détachent des autres, il n'y a pas vraiment de performances d'acteurs, ce qui est dommage également. Certaines scènes sont réussies (quand Elliot prend de la drogue et a de drôles de vision par exemple) et je m'attendais à ce que ce soit plus cliché mais cela ne suffit pas. Tout ce qu'on a, au final, c'est une succession de scènes avec des gens qui se prennent des trips, de la drogue, qui sont tout nus, qui se roulent dans la boue, le personnage principal qui prend de la drogue, pareil pour ses parents (mais ne sont pas au courant) et puis après, plus rien. On ne nous apprend rien sur ce festival, et ce n'est pas trop approfondi. J'aime bien parfois que les films soient légers mais là le film de Ang Lee est trop léger, trop plat, il finit par passer à côté de la plaque.

Hôtel Woodstock

J'aurais bien aimé terminer ma critique en disant "au moins la BO du film est superbe !" mais non, même la BO n'est pas top. Elle est sympathique, elle va bien dans le film, mais une fois sortie de la salle, je l'avais déjà oubliée...

Tinalakiller

 
 
 

Photos du film :