Réalisé par : Anne Le Ny
Avec : Fabrice Luchini, Karin Viard, Michel Aumont, Valérie Benguigui
Sur un scénario de : Luc Béraud avec une musique de : Béatrice Thiriet
Genre : Comédie
Film Français réalisé en 2010

 

 

Synopsis du film :
Lucien Paumelle a toujours eu des convictions fortes. Médecin retraité, il reste un homme d'action, réputé pour son implication dans de nombreuses causes humanitaires. Son engagement le conduit jusqu'au mariage blanc avec une jeune femme moldave, Tatiana, pour lui éviter l'expulsion. Mais ses enfants, Babette et Arnaud, s'aperçoivent rapidement que le comportement de leur père n'a plus grand-chose à voir avec les principes qu'il a toujours prônés : malgré ses 80 ans, Lucien aurait-il succombé au charme de sa flamboyante épouse ? Tandis que Tatiana et sa fille prennent leurs marques chez les Paumelle, le chaos s'installe dans le quotidien de Babette et Arnaud. Bientôt, ce sont toutes les relations familiales qui sont à redéfinir...

 
 

Analyse de film :

Critique :

J'avais un peu peur de voir ce film car les bobos parisiens et les crises existentielles, c'est pas forcément que ce que j'aime. Mais Anne Le Ny fait, d'après moi, quelque chose un peu de différent de ce qu'on a l'habitude de voir et du coup son film devient très plaisant. En effet, elle montre certes les milieux bobos bien de gauche mais n'en fait pas non plus l'éloge, on voit bien même parfois les propos contradictoires à travers le personnage de Michel Aumont (excellent) : pourquoi s'occuper d'une femme et de sa fille venant des pays de l'Est quand on n'a pas forcément su élever ses propres enfants ? Je m'attendais également à des propos du genre "oh les pauvres sans papiers" mais en fait pas du tout. Les propos sont d'ailleurs pas mal nuancés, sans forcément aucun parti pris, sans jugement, et c'est une bonne chose. En effet, même si on a aucune preuve directe, on peut vite penser que Tatiana, la jeune femme de l'Est, a de mauvaises intentions envers le personnage de Michel Aumont mais cependant, sans l'excuser, on peut comprendre ses motivations : essayer de donner une vie meilleure à sa fille.

Les Invités de mon père

L'arrivée de cette femme va en tout cas faire remuer cette famille et on a évidemment la partie où voient les fameuses crises existentielles. Celle de Fabrice Luchini (qui livre d'ailleurs une très bonne interprétation) est intéressante, en tout cas, bien plus intéressante que celle de Karin Viard (pourtant elle aussi très convaincante), trop en surface et où on a parfois du mal à voir la réalisatrice veut en venir. Le personnage incarné par Michel Aumont est certainement le plus intéressant : au début, il est censé aider une famille de sans-papiers mais on s'aperçoit vite qu'il est amoureux de Tatiana ou du moins veut combler un vide depuis le décès de son épouse.

Les Invités de mon père

"Les invités de mon père" commence sur un ton plutôt comique mais le film est loin d'être une comédie, car plus on avance, plus on s'aperçoit que Anne Le Ny a signé plutôt un drame (ou comédie dramatique, pour faire le mix) intéressant, touchant et même attachant, avec des moments drôles sur un sujet grave et qui ouvre pas mal au débat et à la réflexion.

Tinalakiller

 
 
 

Photos du film :