Réalisé par : Fernando Barreda Luna
Avec : Cristian Valencia, Clara Moraleda, Chus Pereiro, Sergi Martin, Xavi Doz, Jose Masegosa
Sur un scénario de : Fernando Barreda Luna avec une musique de :
Genre : Horreur
Film Mexicain réalisé en 2010

 

 

Synopsis du film :
Avril 2010. Trois jeunes disparaissent en enquêtant sur une légende urbaine. Les trois corps, défigurés, ont été retrouvés. Les images qu’ils ont tournées aussi… Tout commence lorsqu’une famille madrilène vient passer un week-end dans sa maison de campagne. Les deux enfants, Cristian et July, entendent parler d’une histoire : celle d’une petite fille qui s’est perdue dans le labyrinthe près de la maison. Caméra à la main, ils décident donc d’enquêter…

 
 

Analyse de film :

Critique :

Veuillez ne pas lire cette critique si nous n’avez pas vu le film car elle en révèle l’intrigue principale.

Atrocious

Bien des années après la sortie de Le projet Blair Witch de Daniel Myrick et Eduardo Sánchez qui a popularisé le found footage, il semblerait que la recette soir toujours prisée au cinéma bien qu’elle ne soit pas nécessairement efficace. Le film s’intéresse donc à deux adolescents July et Christian qui s’ennuient dans leur maison de vacances. Pour pallier à leur ennui, les protagonistes s’autoproclament enquêteurs de l’étrange. Armés d’une caméra, ils suivent les traces d’une légende urbaine en parcourant le jardin et les pièces de la maison sans jamais rien trouver. Ils s’ennuient. Nous aussi.

Cousu de fil blanc, on se doute bien que le chien va être la première victime de cette terrible malédiction. Deux minutes plus tard, le chien gît au fond d’un puits. Au niveau suspense, on repassera.

Atrocious

Filmé quasiment intégralement dans le noir, on ne voit absolument rien de ce qui se passe. Par conséquent, la peur n’est pas au rendez-vous. Après de longs moments d’ennui, les protagonistes se font assassinés. Par qui ? La réponse ne nous intéresse plus tant on a hâte de voir le générique de fin défiler sur l’écran. Soudain, le réalisateur semble comprendre que le film a besoin d’un semblant de contenu. En effet, faute de scénario, le spectateur s’est résigné à croire à la présence surnaturelle et maléfique d’un esprit en colère. Il n’en est rien. Tout à coup, sortie de nulle part, la vérité est révélée. Alors que le réalisateur n’a même pas pris la peine de semer des indices, il révèle qu’il n’y a rien de surnaturel dans cette histoire mais que la mère de famille, souffrant de troubles psychiatriques a assassiné toute sa famille. On a d’ailleurs bien du mal à comprendre comment une femme atteinte de troubles aussi graves se retrouve aussi libre de ses mouvements.

Atrocious

Atrocious …mouais …. le titre était bien choisi mais pas pour les raisons que l’on pensait. Croulant sous les références du genre, Atrocious ne parvient pas à créer une entité réelle et tourne inlassablement en rond.

Erin

 
 
 

Photos du film :