Réalisé par : Kevin Macdonald
Avec : Saoirse Ronan, Tom Holland, George MacKay, Harley Bird, Danny McEvoy
Sur un scénario de : Jeremy Brock, Tony Grisoni et Penelope Skinner avec une musique de : Jon Hopkins
Genre : Drame
Film Britannique réalisé en 2014

 

 

Synopsis du film :
Daisy, une adolescente new-yorkaise, passe pour la première fois ses vacances chez ses cousins dans la campagne anglaise. Rires, jeux, premiers émois… Une parenthèse enchantée qui va brutalement se refermer quand éclate sur cette lande de rêve la Troisième Guerre Mondiale…

 
 

Analyse de film :

Critique :

Arrivée des États-Unis, Daisy de son vrai nom Elisabeth vient passer l’été chez ses cousins dans la verte campagne britannique. Immédiatement, le style rebelle de la jeune fille contraste avec les plaisirs simples de la campagne. Daisy apparaît alors comme un adolescente mal dans sa peau et qui cache son mal-être sous une épaisse couche de maquillage et sous une frange tout aussi proéminente. Alors que la jeune fille commence enfin à s’ouvrir en apprenant à connaître ses cousins (et pas qu’un peu!), la troisième guerre mondiale éclate. Décidés à rester soudés face à l’épreuve, les quatre cousins se réfugient dans une grange jusqu’à l’évacuation de la zone. Daisy et sa cousine Piper sont envoyées dans une famille d’accueil. Elles sont destinées à travailler dans les champs. Les garçons Isaac et Eddie sont recrutés de force par l’armée.

Maintenant c'est ma vie

Il faut reconnaître que l’histoire met beaucoup de temps à se mettre en place et ne devient intéressante qu’au moment où le groupe est séparé. A partir de ce moment-là, on commence à suivre avec passion les aventures de Daisy et de Piper à travers les bois, les champs et sur les routes. On frémit avec elles à chaque bruit suspect, on découvre avec horreur la réalité de la guerre et surtout on avance sans savoir où l’on va vraiment. En effet, même si le but de Daisy et Piper est de retrouver Isaac et Eddie, on avance dans un monde en pleine désillusion. En adaptant le best-seller How I live Now de Meg Rosoff, le réalisateur a fait le choix de ne filmer aucun adulte, donnant ainsi l’impression que ces enfants et adolescents sont livrés à eux-mêmes. Cela a aussi pour effet de donner l’impression que les adultes sont soit impuissants soit dangereux.

Maintenant c'est ma vie

De manière très- trop classique, les épreuves traversées par Daisy sont en réalité une métaphore de son passage brutal à l’âge adulte. En effet, suite à ce conflit, elle devient à la fois une « épouse » pour Eddie et une « mère » pour Piper. Même si le propos est intéressant, il est mis en scène avec beaucoup de maladresse. En ne se focalisant que sur Daisy, le réalisateur empêche son film de prendre de l’ampleur. Ainsi, le décalage entre le drame d’une troisième guerre mondiale et la petite personne de Daisy est tel que l’on a bien du mal à croire à cette histoire.

Maintenant c'est ma vie

Le film ne parvient pas à convaincre à cause du manque d’émotion. Alors que les scènes réunissant tous les éléments nécessaires à créer l’émotion s’enchaînent, le réalisateur ne réussit jamais à faire jaillir l’émotion, ce qui est vraiment gênant pour un film mettant en scène des adolescents et des enfants innocents confrontés à un conflit mondial bien plus grand qu’eux.Autre problème : le réalisateur a fait le choix de livrer aucun élément concernant cette troisième guerre mondiale dans laquelle les protagonistes sont pris malgré eux. Même si ce n’est pas le propos du film, des éléments succincts concernant ce conflit auraient été les bienvenus dans le sens où ils auraient permis de donner un peu de consistance à ce scénario bien peu épais.

Maintenant c'est ma vie

Enfin, la morale du film laisse à désirer. Les épreuves ont permis à Daisy à devenir une femme et potentiellement une mère, ce qui est assez réducteur. Accessoirement, ce conflit permet à Daisy de comprendre qu’elle n’est pas le centre du monde, chose qu’elle aurait fini par comprendre d’une manière ou d’une autre à l’âge adulte. Pour conclure, cette morale est très très mal venue dans le sens où le film se termine sur cette conclusion : le monde est sauvé, Daisy n’est plus une égoïste. En effet, le réalisateur n’envisage même pas d’ouvrir son film pour élargir les horizons. En restant ainsi concentré sur un unique personnage, How I live now ne parvient ni à toucher le public ni à le convaincre et c’est vraiment dommage.

Erin

 
 
 

Photos du film :