Réalisé par : Albert Dupontel
Avec : Albert Dupontel, Sandrine Kiberlain
Sur un scénario de : Albert Dupontel avec une musique de : Christophe Julien
Genre : Comédie
Film Français réalisé en 2013

 

 

Synopsis du film :
Ariane Felder est enceinte ! C'est d'autant plus surprenant que c'est une jeune juge aux mœurs strictes et une célibataire endurcie. Mais ce qui est encore plus surprenant, c'est que d'après les tests de paternité, le père de l'enfant n'est autre que Bob, un criminel poursuivi pour une atroce agression ! Ariane, qui ne se souvient de rien, tente alors de comprendre ce qui a bien pu se passer et ce qui l'attend...

 
 

Analyse de film :

Critique analytique :

9 mois ferme repose sur deux intrigues qui vont se croiser tout au long du film. Ariane Felder, brillante juge, femme indépendante et attachée à son statut de célibataire découvre qu'elle est enceinte de 5 mois. Après enquête, elle se rend compte qu'elle a conçu cet enfant le soir de la Saint-Sylvestre mais elle ne parvient pas savoir avec qui. Après avoir envisagé la possibilité que le père puisse être le dragueur de service du palais de justice, Ariane découvre que le père de son enfant est Bob Nolan, un dangereux criminel qui défraie la chronique. Accusé d'être globophage (il mangerait les yeux de ses victimes), Nolan est convoqué dans le bureau de la juge et se rend compte qu'il a eu une relation avec elle. Comprenant qu'il peut se servir de cet élément pour faire chanter Ariane, il va s'échapper de la prison, puis se rendre chez elle pour pouvoir procéder à un échange de services. Nolan promet de garder le secret sur leur relation si Ariane l'aide à prouver qu'il n'est pas le tueur globophage.

9 mois ferme

La réussite de 9 mois ferme repose sur plusieurs facteurs. Tout d'abord, le film suit le point de vue d'Ariane qui évolue dans un univers rigide. Dans un premier temps, le spectateur a un temps d'avance sur Ariane ce qui est source de comédie. Puis, c'est au tour d'Ariane d'avoir un temps d'avance sur Bob. Autre élément source de comédie : les scènes concernant Bob Nolan. Comment ne pas rire lorsque Dupontel raconte en deux temps trois mouvements le destin tout tracé de son personnage ? Les meilleurs moments du film sont sans aucun doute ceux se déroulant chez le veuf mutilé. De par leur violence soudaine, ces scènes contrastent avec le reste du film. Se complaisant dans l'exagération et dans l'humour noir, ces scènes sont tout simplement à mourir de rire, en particulier lorsque Bob Nolan réfléchit aux scenarii possibles qui ont pu se dérouler la nuit où le veuf a perdu ses quatre membres.

9 mois ferme

Le film est soigné jusque dans les moindres détails. Les seconds rôles participent activement à une ambiance comique. Ainsi, on rit lorsque l'on reconnaît Jean Dujardin en interprète en langue des signes qui apparaît à chaque flash info. A chaque flash, on se rend compte de l'absurdité de la situation. On rit également à l'apparition de Terry Gilliam dans le rôle de Charles Meatson, tueur cannibale qui idolâtre Bob Nolan, le globophage. Nicolas Marié excelle dans le rôle d'un avocat bègue dont la défense ne semble pas être le point fort. Au casting, on retrouve aussi Yolande Moreau en mère indigne, Michel Fau en gynécologue, Bouli Lanners en spécialiste de la vidéosurveillance ou encore Philippe Duquesne en légiste fou. Méchant et tendre à la fois, 9 mois ferme est une vraie réussite de comédie.

Erin

 
 
 

Photos du film :