Réalisé par : Alain Guiraudie
Avec : Pierre Deladonchamps, Christophe Paou, Patrick d'Assumçao, Jérôme Chappatte
Sur un scénario de : Alain Guiraudie avec une musique de :
Genre : Drame
Film Français réalisé en 2014

 

 

Synopsis du film :
L'été. Un lieu de drague pour hommes, caché au bord d'un lac. Franck tombe amoureux de Michel. Un homme beau, puissant et mortellement dangereux. Franck le sait, mais il veut vivre cette passion.

 
 

Analyse de film :

Critique :

Il y a toujours un film dont la critique élogieuse nous laisse perplexe. En ce qui concerne L'inconnu du lac, je dois bien avouer que c'est plutôt l'incompréhension totale qui domine. En effet, on a beau attendre une intrigue, elle ne vient jamais, ce qui condamne le spectateur à l'ennui ferme. Franck, jeune homme qui se rend au Cap d'Agde dans le but de consommer, est immédiatement attiré par Michel, un homme viril aux faux airs de Tom Selleck. Malheureusement, Michel est déjà pris par un amant apparemment jaloux. Le soir de leur rencontre, Franck observe Michel et son amant en train de se baigner dans le lac. Soudain, Michel noie son amant et s'en va comme s'il ne s'était rien passé. Au lieu de prendre peur, comme l'aurait fait n'importe quel être humain, Franck décide de céder à son désir pour Michel. Quelques heures seulement après la mort de l'amant de Michel, Franck et Michel partent s'envoyer en l'air dans les bois. Alors que l'on s'attend au début d'une histoire, le réalisateur continue à enliser son film dans l'ennui en prenant le parti de montrer des scènes de parties fines franchement explicites. On comprend la démarche du réalisateur qui décide de sortir des sentiers battus et de représenter l'amour (si on peut parler d'amour dans le cas précis) dans sa forme physique. C'est ce qu'affirme le réalisateur : "Il était peut-être temps pour moi d’en venir aux choses sérieuses. De représenter les choses de l’amour… Pas l’amour pour rigoler, l’amour amitié comme je l’ai souvent fait… Mais l’amour passion. Je voulais m’y confronter réellement, d’une manière différente, en faisant se côtoyer, au sein de mêmes séquences, à la fois l’émotion amoureuse et l’obscénité du sexe, sans opposer, comme on le fait souvent, la noblesse des sentiments d’un côté, et le fonctionnement trivial des organes de l’autre" . Néanmoins, il semble bien difficile de parler d'amour lorsque l'on constate que les personnages qui se connaissent depuis quelques jours ne se basent que sur les apparences physiques et le désir sexuel. On doit tout de même reconnaître que Franck aspire sans doute à une relation autre que sexuelle avec Michel, ce qui est complètement paradoxal dans le sens où il sait que cette relation est condamnée d'avance puisque Michel est un tueur consumériste qui se débarrasse de ses amants au fil de ses envies. En ce qui concerne l'aspect sexuel du film, on peut noter, que de manière assez classique, Alain Guiraudie aborde le thème d'Eros et Thanatos (l'amour et la mort).

L'inconnu du lac

Interdit aux moins de 16 ans, ce qui peut apparaître comme une aberration, L'inconnu du lac ne lésine pas sur les scènes de sexe crues. En effet, rien ne justifie de voir des pénis en érection, des éjaculations, des fellations, et toute la panoplie des positions du Kama-Sutra. Le problème ne vient pas tant du fait que ces scènes peuvent être considérées comme choquantes mais du fait qu'elles semblent être volontairement choquantes pour cacher la pauvreté du scénario et de la mise en scène. A ce titre, la dernière scène du film est particulièrement révélatrice. Alors que le film a déjà été pauvre en rebondissements, le réalisateur ne nous fait même pas le plaisir de signer une fin digne de ce nom. Ainsi, on ne saura pas ce qu'il advient de Franck dans ces bois.

L'inconnu du lac

Au milieu de ce néant, un personnage tire son épingle du jeu. Il s'agit d'Henri, un hétérosexuel qui se retrouve seul après le départ de sa femme. Il passe ses journées assis sur la plage à observer ce qui se passe, à occuper son esprit comme il le peut. Dans ce décor où les hommes passent de partenaire en partenaire, Henri détonne. Pourtant, il est une oreille attentive pour Franck qui, même si cela n'est pas flagrant, est tiraillé entre son désir pour Michel, son envie de vivre dangereusement et son envie de prudence. Déprimé et seul, Henri va prendre tous les risques pour faire ouvrir les yeux à Franck.

L'inconnu du lac

Pour conclure, si l'on supprime les nombreuses scènes de sexe, que reste-t-il du film ? Une intrigue bien mince, une caricature du monde homosexuel et une fin définitivement décevante. Bref, L'inconnu du lac n'est pas le chef d'œuvre annoncé.

Erin

 
 
 

Photos du film :