Réalisé par : Joseph Gordon-Levitt
Avec : Joseph Gordon-Levitt, Scarlett Johansson, Julianne Moore, Tony Danza
Sur un scénario de : Joseph Gordon-Levitt avec une musique de : Nathan Johnson
Genre : Comédie Romantique
Film Américain réalisé en 2013

 

 

Synopsis du film :
Jon Martello est un beau mec que ses amis ont surnommé Don Jon en raison de son talent à séduire une nouvelle fille chaque week-end. Mais pour lui, même les rencontres les plus excitantes ne valent pas les moments solitaires qu’il passe devant son ordinateur à regarder des films pornographiques. Barbara Sugarman est une jeune femme lumineuse, nourrie aux comédies romantiques hollywoodiennes, bien décidée à trouver son Prince Charmant. Leur rencontre est un choc, une explosion dans la vie de chacun. Bourrés d’illusions et d’idées reçues sur le sexe opposé, Jon et Barbara vont devoir laisser tomber leurs fantasmes s’ils veulent avoir une chance de vivre enfin une vraie relation…

 
 

Analyse de film :

Critique analytique:

On ne s'improvise pas réalisateur et Joseph Gordon-Levitt ne déroge pas à la règle. Pour son premier film, l'acteur a choisi de raconter l'histoire de Jon Martello, un soi disant beau gosse accro au porno. Surnommé Don Jon par ses amis grâce à son sex-appeal à toute épreuve et à sa capacité à emballer les filles, Jon a beau multiplier les expériences sexuelles, il ne prend vraiment du plaisir que lorsqu'il visionne des films pornographiques. Joseph Gordon-Levitt multiplie les allers-retours entre les films pornographiques et les relations sexuelles réelles pour en arriver à la conclusion que la pornographie lui procure un sentiment de liberté fabuleux et des sensations inédites. Bref, il considère que la virtualité du porno est mieux que la vraie vie parce que dans les films les femmes ne rechignent pas à se soumettre à toutes sortes de positions sexuelles. Quelle originalité …. Pour montrer le quotidien de son personnage, Joseph Gordon-Levitt a opté pour un montage répétitif et ennuyeux à mourir. Pire, esthétiquement c'est le naufrage total car le réalisateur a décidé d'inonder son film d'images pornographiques.

Don Jon

Comme si cela n'était pas suffisant, le film s'enfonce dans le cliché lorsque Jon rencontre Barbara Sugarman, un mélange entre la barbie et la bimbo. Bref, Jon et Barbara finissent par sortir ensemble tout en résistant à la tentation de coucher ensemble, ce à quoi on ne croit absolument pas étant donné leur attitude ouvertement sexuelle. Évidemment, Jon et Barbara sont radicalement différents. Elle aime les comédies romantiques et rêve du prince charmant alors que le loisir favori de Jon consiste à visionner des films pornographiques. Même si on ne croit pas une seconde à leur histoire d'amour, Jon et Barbara semblent y croire. A mesure que le temps passe, Barbara se révèle être une manipulatrice et une dominatrice qui tente de façonner Jon comme elle le souhaite. Ainsi, Jon se retrouve étudiant pour faire plaisir à sa belle. On imagine bien que cela va coincer à un moment donné, ce qui va nécessairement se produire après que Barbara ait découvert l'addiction de Jon.

Don Jon

Après cette séparation, le film prend la tournure classique du film romantique dans le sens où Jon va découvrir l'amour avec un A et les plaisirs du sexe avec Esther, une femme plus âgée mais rudement menée par la vie. Youpi, les rapports humains sont plus agréables que la virtualité et que les idéaux basés sur les apparences lorsque l'on ouvre son coeur. Quelle avancée ….

Don Jon

Comme si le constat n'était pas assez affligeant, Joseph Gordon-Levitt a eu l'idée de faire de son personnage un garçon d'origine italienne, élevé dans la tradition catholique. Entre les repas du dimanche où les pâtes sont reines et les confessions du dimanche et la caricature de la famille italienne traditionnelle, le film devient tout simplement horripilant.

Don Jon

Don Jon est loin d'être une réussite, que ce soit au niveau de la mise en scène répétitive et ennuyeuse, de l'aspect caricatural grotesque ou du contenu dénué d'intérêt. Enfin, la morale du film est douteuse. Même si Jon découvre les joies des rapports amoureux y compris dans sa sexualité, on note que Joseph Gordon-Levitt filme les rapports sexuels purement bestiaux et les rapports amoureux exactement de la même manière, ce qui les met au même niveau.

Erin

 
 
 

Photos du film :