Réalisé par : James Wan
Avec : Patrick Wilson, Rose Byrne, Ty Simpkins, Lin Shaye, Barbara Hershey
Sur un scénario de : Leigh Whannell avec une musique de : Joseph Bishara
Genre : Horreur
Film Américain réalisé en 2013

 

 

Synopsis du film :
Après tout ce qu’elle a affronté, la famille Lambert s’efforce de reprendre une vie normale, mais le monde des esprits semble en avoir décidé autrement. Josh et Renai vont tenter de découvrir le secret qui les relie au terrifiant monde des esprits.

 
 

Analyse de film :

Critique analytique :

De manière générale, les suites sont redoutées. Insidious : chapitre 2 ne déroge pas à la règle. Alors que Insidious avait été un véritable succès grâce à son originalité et son atmosphère effrayante, Insidious 2 tombe dans tous les pièges évités par le précédent opus.

Insidious : chapitre 2

Tout d'abord, James Wan ne parvient pas à recréer l'atmosphère angoissante et lugubre de Insidious, sans doute parce que le spectateur est déjà familiarisé avec l'histoire et sait désormais à quoi s'attendre. De plus, le réalisateur prend le parti pris de montrer les créatures qui sont censées faire peur alors que Insidious jouait sur des présences que l'on ne pouvait voir. Ainsi, la surenchère visuelle se révèle ici stérile et inefficace.

Insidious : chapitre 2

En dehors du monde des esprits qui reste une création originale, le film de James Wan croûle sous les références mal assumées et mal utilisées. Ainsi, on ne peut penser qu'à Shining lorsque l'on voit Josh déambuler dans la maison, prêt à tuer tous les membres de sa famille et en particulier sa femme. La comparaison atteint son maximum lorsque Josh défonce les portes pour y passer la tête …. Comme si ce n'était pas suffisant, l'histoire de Peter Crane, le psychopathe n'est pas sans rappeler celle de Norman Bates et de sa mère dans Psychose d'Alfred Hitchcock.

Insidious : chapitre 2

L'un des défauts majeurs de Insidious chapitre 2 réside dans un scénario peu crédible, redondant et maladroit. En effet, Insidious 2 se révèle redondant dans le sens où la structure de ce second opus est identique à Insidious et ne laisse aucune place à la surprise. Contrairement à Insidious où l'on se laissait volontiers prendre par l'histoire, on a cette fois bien du mal à entrer dans cet univers à cause des nombreuses peu crédibles. En voici un exemple : on a bien du mal à croire que Dalton parvienne à s'endormir pour aller dans l'Autre monde alors que son père est en train de tambouriner à la porte pour le tuer.

Insidious : chapitre 2

L'autre défaut principal réside dans le découpage et le montage du film qui nuisent à la vision d'ensemble du métrage. En effet, il est bien difficile d'avoir une vision globale du film tant les différents personnages sont cantonnés à leurs scènes sans jamais parvenir à s'intégrer au reste du scénario. L'exemple le plus flagrant de ce type de maladresse est sans aucun doute la scène où Specks et Tucker se retrouvent assommés après une bagarre avec Josh. Ces derniers ne réapparaissent dans le récit uniquement lorsque le réalisateur a besoin d'eux et lorsque tous les autres personnages sont déjà utilisés.

Insidious : chapitre 2

Les ficelles du film sont grossières au point que les personnages ne sont utilisés que dans un but purement narratif c'est à dire que les personnages n'apparaissent à l'écran que lorsque le réalisateur a besoin d'eux pour faire avancer son histoire. De plus, l'enchaînement entre le passé et le présent et entre les deux mondes est particulièrement maladroit au point que l'on ait bien du mal à suivre l'histoire. Les nombreux flashbacks n'arrangent rien au problème et alourdissent considérablement le film.

Insidious : chapitre 2

Enfin, le métrage se révèle être relativement superficiel notamment en ce qui concerne le passé des personnages. Les personnages de Peter Crane et de sa mère ne sont utilisés que comme des personnages négatifs. Cela est étonnant car le personnage de Peter Crane, traumatisé par sa mère est d'abord une victime avant de devenir un tueur sadique. A aucun moment, cet élément ne sera utilisé et nous n'en apprendrons pas davantage sur la psychologie de ces deux personnages.

Insidious 2 est un bon divertissement qui ne parvient pas à rééditer l'exploit du premier opus qui réunissait ambiance effrayante et originalité.

Erin

 
 
 

Photos du film :