Réalisé par : Barry Levinson
Avec : Nansi Aluka, Christopher Denham, Stephen Kunken, Frank Deal, Kether Donohue, Kristen Connolly
Sur un scénario de : Michael Wallach avec une musique de : Marcelo Zarvos
Genre : Horreur
Film Américain réalisé en 2013

 

 

Synopsis du film :
Dans la baie du Maryland, une bactérie non identifiée contamine le lac et ceux qui s’en approchent…

 
 

Analyse de film :

Critique :

Une coquille vide, voici ce qu'est The Bay. Barry Levinson surfe sur la vague des films filmés caméra à l'épaule et racontant des histoires vraies découvertes par hasard (le found footage). Comme dans Rec, le réalisateur a choisi pour personnage principal une jeune journaliste ambitieuse et dévouée à son métier. La comparaison s'arrête là car The Bay n'a pas l'envergure du classique espagnol. The Bay s'auto sabote en révélant son intrigue dès le début du film. Le film fait de belles promesses mais ne les tient pas en proposant des situations cousues de fil blanc. Des gens se mettent soudainement à mourir, rongés de l'intérieur par un parasite amateur de chair. La manière dont cette révélation, qui est censée être le cœur du film, est très maladroite. En effet, on nous explique très rapidement les causes, les effets et etc … de ce parasite alors qu'il aurait été bien plus intéressant de découvrir petit à petit ce parasite tout en laissant planer des zones d'ombre. Il en est de même pour l'affaire de corruption dont le maire de la ville est responsable. Nous savons d'entrée que le maire est à l'origine de cette sordide histoire.

The Bay

Le réalisateur pense que le thème de la catastrophe écologique va donner un peu de poids à son film mais il n'en est rien. En effet, le film se contente d'enchaîner les morts affreuses et les tragédies humaines vécues par les habitants de Claridge qui sont en réalité victimes des affaires peu scrupuleuses menées par le maire de la ville. Il tente de nous mener en bateau avec un jeune couple et son bébé qui sera lui aussi frappé par la tragédie ou encore avec deux océanographes qui découvrent la catastrophe. Bref, il ne se passe pas grand chose dans The Bay et on s'ennuie ferme au point que la petite 1h15 s'étire de manière interminable.

The Bay

La forme du film demeure ce qu'il y a de plus intéressant. Barry Levinson met tous les moyens en sa possession pour faire croire à la véracité des images de son film. Il multiplie les caméras, les témoignages et etc … mais tous ces moyens mis en place se révèlent peu efficaces dans le sens où ils sont plombés par une voix off particulièrement insupportable et trop directive.

Pour conclure, The Bay est un beau ratage. Long, sans intérêt et mal réalisé, The Bay ne vaut même pas le coup d'oeil.

Erin

 
 
 

Photos du film :