Réalisé par : Takeshi Kitano
Avec : Beat Takeshi, Maiko Kawakami, Makoto Ashikawa, Shirô Sano, Sei Hiraizumi
Sur un scénario de : Hisashi Nozawa avec une musique de : Daisaku Kume
Genre : Film Policier
Film Japonais réalisé en 1989

 

 

Synopsis du film :
Azuma, un policier individualiste et taciturne découvre qu'un gang de yakuzas est responsable de la mort de son meilleur ami et du viol de sa jeune sœur. N'hésitant pas utiliser la violence pour faire respecter sa loi, il se retrouve aux prises à la fois avec sa hiérarchie et un gang dirigé par le truand Kiyohiro.

 
 

Analyse de film :

Premier film de Kitano, la réalisation de Violent Cop fut un vrai défi. Kinji Fukasaku était pressenti pour la direction du film mais n'arrivant pas à mettre un calendrier en commun, Kitano lui dit qu'il pourrait le réaliser en deux mois. C'est alors que le producteur de la Shochiku, Kazuyoshi Okuyama, pensa que ce serait un événement que "Beat Takeshi" réalise Violent Cop.
Kitano accepta de réaliser le film à condition de pouvoir remanier le scénario.

Violent Cop, c'est l’histoire d’un flic réservé et violent, Azuma qui poursuit un trafiquant de drogue laissant derrière lui des cadavres. Son enquête le mène à un homme d’affaire, Kiyohiro, responsable de la mort de son meilleur ami et du viol de sa soeur.

Les Liens du Sang

Kitano, en modifiant le script, renforça la relation entre Azuma et sa soeur afin d'en faire une des clés du film.
Violent Cop n'est pas un énième film sur les yakuzas ou sur les policiers mais "d'abord un film sur le sang, les liens du sang".
Azumi tue sa soeur avec sang froid par peur d'être atteint de la même folie qu'elle, en effet le yakuza lui dit "tu es fou, aussi fou que ta soeur".

Violent Cop

La Violence

Ce qui frappe dans le film, c'est la violence extrême dont fait preuve Kitano, tout en paraissant totalement détaché de celle-ci. Le titre original Sono otoko kyobo ni tsuki signifie d'ailleurs : Attention, cet homme est violent.

Dès la première scène, à la violence administrée par des jeunes, Azuma répond par une violence encore supérieur à celle de l'Inspecteur Harry.
Azuma est un marginal, il n'a qu'un seul ami, Kikuchi, et n'écoute pas sa hiérarchie. Il n'arrive à s'exprimer que par la violence et cette violence atteindra son paroxysme à la mort de son coéquipier.

Comment Azuma en est-il arrivé là ? La société japonaise décrite montre des jeunes ne respectant aucune autorité et se complaisant dans la délinquance. Même la police ne leur fait plus peur.
De plus, Kitano nous montre que cette police est corrompue. Peut-être, pense-t-il que pour être à nouveau respecté, il faut être encore plus violent que les délinquants. On retrouve là, un des thèmes d'Orange Mécanique où la violence de l'Etat nous paraît par moment supérieur à celle d'Alex.

Kitano accentua le sentiment de noirceur, d'angoisse du film à travers le "tempérament excessif" d'Azuma, toujours plus violent.
Violent Cop est un polar très sombre.

Violent Cop

A noter, une très belle scène de course poursuite où l'on arrive à resentir la fatigue d'Azuma.

Mise en Scène : Plans Fixes, Silence et Décors

Pour Violent Cop, Kitano multiplia les plans fixes, qui deviendront une de ses marques de fabrique. Cette caméra statique accroît la tension du film, elle est aussi statique comme Azuma, le personnage joué par Kitano, qui semble dénué d'émotions.

Les scènes silencieuses permettent elles aussi d'accroître la tension du film.
Du début à la fin, le rythme reste le même, aux moments de silences suivent des explosions de violence.

Les décors nous montrent un Japon bétonné avec des usines, des hangars et des immeubles grisâtres. Loin du Japon qu'on nous montre habituellement.

Conclusion

Le film, à cause de ce rythme rencontre certains obstacles qu'il aurait pu éviter.

On retrouve dès ce premier film, les éléments qui feront le style de Kitano :
Une violence extrême qui revient en permanence
Une construction circulaire
La présence de la Mer
Les plans fixes

Le film se termine d'une manière assez pessimiste, Kitano accomplit sa vengeance mais au prix de sa vie, de nouveaux gangsters remplacent leurs prédécesseurs et de nouveaux flics corrompus remplacent les anciens.

Violent Cop

TitCalimero

Source :
*Kitano par Kitano avec Michel Temman aux éditions Grasset

 
 
 

Photos du film :