Réalisé par : Pierre-François Martin-Laval
Avec : Pierre-François Martin-Laval, Christian Clavier, Isabelle Nanty, Kev Adams, François Morel, Arnaud Ducret, Stéfi Celma, Raymond Bouchard, Dominique Pinon, Marie David, Fred Tousch
Sur un scénario de : Mathias Gavarry et Pierre-François Martin-Laval avec une musique de : Matthieu Gonet
Genre : Comédie
Film Français réalisé en 2013

 

 

Synopsis du film :
Avec ses 12% de réussite au bac, le lycée Jules Ferry est le pire lycée de France. Ayant déjà épuisé toutes les méthodes conventionnelles, l’Inspecteur d’Académie, au désespoir, s’en remet aux conseils de son Adjoint. Ce dernier lui propose de recruter une équipe de professeurs selon une nouvelle formule : aux pires élèves, les pires profs pour soigner le mal par le mal… C’est sa dernière chance de sauver l’établissement, à condition de dépasser le seuil des 50% de réussite au bac. L'inspecteur accepte, pour le meilleur... et pour le pire.

 
 

Analyse de film :

Critique :

Pour sa troisième réalisation, Pierre-François Martin-Laval adapte la célèbre bande dessinée du même nom de Pica et Erroc. Malheureusement pour l'ancien Robin des bois, ce n'est pas une bonne copie.

Les profs

Si Les profs ne parvient pas à convaincre son public c'est en partie dû au fait que l'on a bien du mal à croire à la réalité même de la situation. Dans une certaine mesure, on peut se laisser prendre par l'histoire de l'inspecteur d'académie qui place les pires professeurs dans le pire lycée. En revanche, on ne croit absolument pas au lycée. En effet, que ce soit les enseignants, les élèves, le fonctionnement de l'établissement, tout rappelle les années 1980 ! Le lycée moderne est bien loin !

Les profs

Néanmoins, quelques personnages parviennent par moments à rejoindre la réalité que tout élève a connu un jour ou l'autre. En effet, qui n'a pas eu un professeur passionné comme Mr Polochon par un sujet et qui trouvait le moindre prétexte pour en parler ? Qui n'a pas eu pour professeur une lanceur de craies ? Qui n'a pas eu un professeur de philosophie incompréhensible ?

Les profs

En ce qui concerne les personnages, ils sont à la fois le point fort du film et son point faible. Ils sont son point fort car les professeurs sont la source essentielle de comédie. Mais ils constituent également l'un des points faibles du film car tout repose sur leurs épaules. Mr Polochon qui a passé 18 fois le CAPES d'histoire est obsédé par Napoléon. Sa foi dans le personnage est systématiquement source de rires. Gladys, la professeur d'anglais est tout simplement horrible. Entre son accent carrément bizarre, ses jets de craie et son style atypique, elle est l'archétype du professeur traumatisant que l'on n'oublie jamais. Eric, le professeur de sport érige sa matière sur un piédestal. Sorte de Jean-Claude Van Damme, il ne ménage pas ses élèves. Cutiro est un professeur tellement fainéant qu'il est bien difficile de savoir quelle matière il enseigne. Sa fainéantise et son laxisme sont tellement exagérés que l'on finit par ne plus croire à ce personnage. Albert, le professeur de physique-chimie ne semble avoir choisi ce métier que par amour des expériences et des explosions. Maurice, le professeur de philosophie est un homme excessivement compliqué. Et enfin, Amina est une professeur de français très très sexy, inconsciente de son pouvoir de séduction. Le personnage de Boulard, le cancre de la classe et interprété par Kev Adams, est sympathique mais ne constitue en réalité qu'une reprise de son personnage d'Adam dans la série SODA. Le personnage du proviseur est également très sympathique, car il apparaît comme le garant d'un certain équilibre au sein de l'établissement. Bien que le film s'intéresse avant tout aux enseignants, il est regrettable que le réalisateur n'ait pas donné plus de corps aux élèves, ou au minimum au groupe d'élèves. En effet, dans le film, les élèves ne sont représentés que par deux ou trois stéréotypes déjà trop exploités. Au lieu de cela, il a préféré ajouter une trop classique histoire d'amour entre une professeur d'allemand et Mr Polochon.

Les profs

L'autre problème majeur de Les profs réside dans le fait que le film n'est en réalité constitué que de saynètes comiques qui ne parviennent pas à donner corps à un véritable récit. Par conséquent, on reste un peu à l'extérieur de ce qui se passe sur les bancs du lycée Jules Ferry. Le rythme du film en pâtit également à cause de nombreux passages à vide.

Erin

 
 
 

Photos du film :