Réalisé par : Pitof
Avec : Halle Berry, Benjamin Bratt, Sharon Stone, Lambert Wilson
Sur un scénario de : John D. Brancato, Michael Ferris et John Rogers avec une musique de : Klaus Badelt
Genre : Fantastique
Film Américain réalisé en 2004

 

 

Synopsis du film :
Patience Philips est une artiste douée, mais maladivement timide, qui se contente d'un modeste emploi de dessinatrice publicitaire au sein du conglomérat Hedare Beauty que dirigent le tyrannique George Hedare et sa femme, le légendaire top model Laurel. Cette société se prépare à lancer "LE" cosmétique miracle censé procurer aux femmes un visage et un corps à jamais immaculés. Patience découvre que le produit ne possède aucune de ces vertus, mais est froidement tuée par ses patrons avant d'avoir pu dénoncer l'imposture. Tout n'est pas perdu, cependant, car celle-ci ressuscite sous l'emprise d'une force mystérieuse. Elle se réincarne, magnifiée, en une femme féline, sensuelle, d'une agilité et d'une force surhumaines : Catwoman... Libérée de ses complexes, celle-ci commence par régler quelques comptes et s'offrir certains plaisirs trop longtemps négligés...

 
 

Analyse de film :

Critique :

Catwoman de Pitof est sans aucun doute l'un des plus grands ratages du cinéma.

Les acteurs Halle Berry, Sharon Stone et Lambert Wilson n'ont jamais été aussi mauvais. Surjouant dans toutes les scènes ou ne laissant rien paraître, ils n'ont pas l'air bien convaincus par ce qu'ils racontent. Mais la palme revient quand même à Halle Berry qui ne montre aucune nuance jouant tour à tour une cruche de première et une bombe sexuelle sado-masochiste et justicière sur les bords.

Catwoman

Le personnage de Catwoman a été massacré. Adieu Selina Kyle, bonjour Patience Phillips (mais où ils sont allés chercher ça ?). Bref, Patience est une gentille fille qui travaille dans une méchante boîte de cosmétiques Hedare Corporation qui se fiche pas mal de rendre les consommateurs malades. Mais lorsque Patience découvre le pot-aux-roses, Hedare Corporation n'hésite pas à en finir avec la jeune femme. Revenue à la vie grâce à un chat, Patience se met à se comporter comme un chat, ce qui est franchement ridicule. On voit limite Halle Berry s'ouvrir une bonne boîte de pâté pour chat ! L'actrice se met à s'agiter dans tous les sens, histoire de montrer que les chats sont des animaux agiles.

Mais la palme du ridicule vient sans aucun doute de la tenue portée par Halle Berry. Tenue sado-masochiste dans laquelle il semble improbable de faire le moindre mouvement, notre Catwoman mate pourtant les méchants en tortillant les fesses!

Catwoman

Autre faiblesse : l'histoire ! Qu'est ce qu'on s'ennuie devant les soi-disant aventures d'une justicière ! Le film alterne les images de la vie de Patience Phillips et celles de Catwoman la nuit. L'intrigue du film se résume en une ligne : Catwoman va botter les fesses de ses patrons d'une agence de cosmétiques peu scrupuleux.

Ne parlons même pas du scénario téléphoné (on pense à la rencontre de Patience avec son beau policier) ni des explications abracadabrantes pseudo-mythologiques complètement improbables.

Catwoman n'est pas seulement un mauvais film, c'est un navet infâme à l'image autant lissée que les traits de visage de Sharon Stone.

Erin

 
 
 

Photos du film :