Réalisé par : Hiromasa Yonebayashi
Avec :
Sur un scénario de : Hayao Miyazaki et Keiko Niwa avec une musique de : Cécile Corbel
Genre : Film d'Animation
Film Japonais réalisé en 2011

 

 

Synopsis du film :
Dans la banlieue de Tokyo, sous le plancher d’une vieille maison perdue au cœur d’un immense jardin, la minuscule Arrietty vit en secret avec sa famille. Ce sont des Chapardeurs. Arrietty connaît les règles : on n’emprunte que ce dont on a besoin, en tellement petite quantité que les habitants de la maison ne s’en aperçoivent pas. Plus important encore, on se méfie du chat, des rats, et interdiction absolue d’être vus par les humains sous peine d’être obligés de déménager et de perdre cet univers miniature fascinant fait d’objets détournés. Arrietty sait tout cela. Pourtant, lorsqu’un jeune garçon, Sho, arrive à la maison pour se reposer avant une grave opération, elle sent que tout sera différent. Entre la jeune fille et celui qu’elle voit comme un géant, commence une aventure et une amitié que personne ne pourra oublier…

 
 

Analyse de film :

Critique analytique :

Pour son premier film en tant que réalisateur, Hiromasa Yonebayashi a prouvé qu'il avait sa place au sein du prestigieux studio Ghibli en adaptant librement Les Chapardeurs de Mary Norton. L'œuvre de l'auteur britannique avait déjà été adapté en film en 1997 par Peter Hewitt (Le petit monde des borrowers). Le film raconte donc l'histoire d'Arrietty, une jeune fille lilliputienne de 14 ans qui va s'aventurer dans le monde des humains dont les chapardeurs se méfient tout particulièrement. Au cours de cette aventure, elle rencontrera Sho un jeune garçon dans l'attente d'une greffe de cœur.

Arrietty le petit monde des chapardeurs

La première prouesse du film est de parvenir à confronter le macro monde des humains et le micro monde des chapardeurs. Ainsi, lorsque Arrietty part en vadrouille, tout devient synonyme de danger. Tous les sons sont amplifiés lorsque Arrietty se trouve en dehors de chez elle. Il en est de même des mouvements. Le vent apparaît ainsi comme un danger terrible pour la petite chapardeuse. La scène la plus révélatrice à ce sujet est sans aucun doute celle du premier échange de paroles entre Arrietty et Sho. Les mouvements des ailes de l'oiseau qui s'est précipité sur la fenêtre pour dévorer Arrietty sont brutaux pour la chapardeuse qui manque presque de s'envoler. Le film fourmille de détails auxquels les humains ne prêtent plus attention. On est ainsi émerveillé par la beauté que le quotidien peut offrir et notamment dans la nature. Arrietty est une jeune fille courageuse et s'inscrit à ce titre dans la lignée des héroïnes des films de Ghibli. Son courage et son inexpérience l'amènent à se lier avec Sho un humain. "La nouvelle venue, Arrietty, ne fait pas exception à la règle. Bravant les règles qui régissent la vie de son peuple, elle va se lier d’amitié avec un jeune humain, immensément grand par rapport à elle, et vivre une expérience inoubliable. Comme les autres héroïnes nées chez Ghibli, Arrietty possède une vraie conscience écologique et sait surmonter ses faiblesses pour défendre ses valeurs et s’élever" explique Toshio Suzuki.

Arrietty le petit monde des chapardeurs

Sho n'est pas représentatif de l'espèce humaine car c'est sa solitude qui le pousse à découvrir Arrietty et son monde. Plus sensible au monde qui l'entoure, Sho comprend la détresse des chapardeurs et aide Arrietty à plusieurs égards. Ces deux personnages, qui vont chacun à leur manière défier le destin, vont opérer un véritable récit initiatique en découvrant le monde et les relations humaines. Il ressort de leur relation que la collaboration entre les humains et les chapardeurs mène à la connaissance et à la tolérance des uns et des autres ce qui permet de vivre ensemble.

Arrietty le petit monde des chapardeurs

Comme on le trouve souvent dans les films du studio Ghibli, le thème de l'écologie est très présent. Ainsi, les parents d'Arrietty pensent qu'ils sont les seuls survivants de leur espèce. L'arrivée de Spiller un jeune chapardeur leur redonne de l'espoir. La fin du film va d'ailleurs dans ce sens. Arrietty et Spiller semblent être attirés l'un par l'autre. Néanmoins, les chapardeurs sont peu nombreux et leur espèce reste menacée. Pourquoi les chapardeurs sont-ils devenus une espèce menacée ? Pour Arrietty et ses parents, ce sont les humains qui sont à l'origine de leur disparition. Le film montre que les humains ont toujours cherché à approcher les petits êtres, ce qui obligea ces derniers à constamment déménager et donc à s'exposer aux dangers de la vie extérieure. Certains humains ne tolèrent pas la présence des chapardeurs qui empruntent aux humains pour survivre. C'est le cas de Haru la vieille dame engagée pour s'occuper du jeune Sho. L'homme apparaît donc comme la menace principale des chapardeurs, comme il peut l'être pour toutes les espèces proches de la nature. A ce titre, Hayao Miyazaki indique que "Le film montrera (...) comment cette petite famille échappe à un sort catastrophique qui lui est infligé par un humain cruel, et est forcée de fuir sa maison et de vivre dans les champs. J’ai l’espoir que ce film offrira un réconfort et encouragera les gens qui traversent ces temps difficiles, chaotiques et incertains…"

Arrietty le petit monde des chapardeurs

Enfin, il est possible de voir dans Arrietty, le petit monde des chapardeurs une vision sur la société moderne. Ainsi, il est possible de voir dans ces chapardeurs les personnes dans le besoin qui ont besoin d'emprunter et de se cacher pour survivre dans cette société égoïste.

Arrietty le petit monde des chapardeurs

Arrietty, le petit monde des chapardeurs est une nouvelle réussite pour le studio Ghibli. Entre enchantement constant et réflexion sur le monde qui nous entoure, ce film est émouvant de bout en bout. Pour une fois, la musique n'est pas signée Joe Hisaishi mais Cécile Corbel une jeune artiste bretonne qui a eu la bonne idée d'envoyer au studio Ghibli son deuxième album studio. Et c'est une véritable réussite !

Erin

 
 
 

Photos du film :