Réalisé par : Sofia Coppola
Avec : Stephen Dorff, Elle Fanning, Chris Pontius, Michelle Monaghan
Sur un scénario de : Sofia Coppola avec une musique de : Phoenix
Genre : Drame
Film Américain réalisé en 2011

 

 

Synopsis du film :
Johnny Marco, auteur à la réputation sulfureuse vit à l'hôtel du Château Marmont à Los Angeles. Il va recevoir une visite inattendue : sa fille de 11 ans.

 
 

Analyse de film :

Critique analytique :

Lauréat du Lion d'Or lors de la Mostra de Venise en 2010, Somewhere a suscité la polémique. En effet, le film est loin d'être à la hauteur d'un prix aussi prestigieux. De plus, on a accusé Quentin Tarantino, président du jury de favoritisme envers son ex compagne Sofia Coppola.

Somewhere

Le problème majeur de Somewhere réside dans le fait que le film ne raconte aucune histoire alors que toute une histoire était à construire entre Johnny et sa fille Cléo qui sont des étrangers l'un pour l'autre. En effet, Sofia Coppola échoue complètement à traiter de la relation père/fille qui se dessine tant bien que mal au fil des scènes. Pire, l'histoire entre les deux personnages débute après la dernière scène où l'on voit Johnny quitter sa voiture et marcher au bord de la route qui sonne comme un retour à la vie. Pourtant, quelque chose d'émouvant transparaît de cette relation apparemment inspirée de la vie de la réalisatrice dont le père est le célèbre Francis Ford Coppola.

Somewhere

La mise en scène de Sofia Coppola participe aux thématiques choisies : la solitude, l'ennui ….Elle n'en est pas moins inacceptable dans le sens où la réalisatrice décide de filmer toutes les non-actions dans leur intégralité. Ainsi, on assiste à tous les tours de piste de Johnny dans sa ferrari, à tout le programme de patinage de Cleo, à l'intégralité des strip-tease des jumelles et etc …. Enfin, certaines transitions sont maladroites. On pense notamment à la scène de présentation de Cleo, petite fille de 11 ans aux longs cheveux blonds qui renvoient à ceux de la strip-teaseuse vue quelques secondes auparavant. Pour terminer sur ce point, notons qu'aucun élément ni même le voyage en Italie ne participent à la narration.

Somewhere

Le personnage principal Johnny Marco est détestable. Non seulement il est une véritable coquille vide dont la seule motivation est de coucher avec des femmes célèbres, mais en plus l'acteur qui l'interprète semble être complètement à côté de la plaque. Enfin, on a bien du mal à comprendre le personnage. Pire on n'y croit pas une seconde ! Comment cet homme peut-il être la star de cinéma qu'il est censé être ? Sofia Coppola joue sur le contraste mais la rupture est trop brutale pour que l'on arrive à croire que Johnny Marco est une star internationale. On a beau voir où veut en venir Sofia Coppola dans sa critique du système hollywoodien corrompu et déshumanisé mais on ne parvient pas à comprendre pourquoi Johnny Marco qui a l'opportunité d'avoir une « vraie » vie grâce à Cleo se complait dans sa vie de débauche (il va jusqu'à coucher avec une femme en présence de sa fille endormie !) Le personnage de Cleo est de loin le plus intéressant et le plus abouti. Cette petite fille de 11 ans semble avoir compris ce que ses parents n'ont pas su comprendre tout en conservant sa fraîcheur d'enfant. Ainsi, elle est sans cesse en action. La réussite de ce personnage doit beaucoup à l'interprétation d'Elle Fanning, divine dans ce rôle.

Erin

 
 
 

Photos du film :