Réalisé par : Frank Miller
Avec : Gabriel Macht, Eva Mendes, Samuel L. Jackson, Scarlett Johansson, Sarah Paulson, Jaime King, Paz Vega, Stana Katic, Johnny Simmons
Sur un scénario de : Frank Miller avec une musique de : David Newman
Genre : Film d'Action
Film Américain réalisé en 2008

 

 

Synopsis du film :
Denny Colt, un ancien flic, revient mystérieusement d'entre les morts. Il est désormais le Spirit, combattant du crime dans les rues obscures de Central City. Son ennemi juré, Octopus, a un but bien différent : dans sa folle quête d'immortalité, il s'apprête à détruire la ville. Aux quatre coins de la cité, le Spirit traque le tueur. Sur son chemin, le héros masqué croise des femmes, toutes sublimes, qui cherchent à le séduire, l'aimer ou le tuer... Seul son amour de toujours ne le trahira pas : Central City, la ville qui l'a vu naître... deux fois.

 
 

Analyse de film :

Critique :

Que l'on aime ou pas ce genre de films, il est rare de s'ennuyer devant un film de super-héros. Pourtant, c'est exactement ce qui se passe devant The Spirit. Mal construit, le métrage apparaît avant tout comme un fourre-tout sans structure. Pire, l'intrigue qui tient sur un timbre poste et l'absence de rebondissements plombent complètement le film.

The Spirit

La bande dessinée de William Eisner a beau mettre en scène un antihéros, Frank Miller appuie trop fortement les traits et rend The Spirit franchement ridicule. Se parlant à lui-même, ratant certains de ses coups, The Spirit et son ironie deviennent rapidement pénibles à supporter.
L'un des gros problèmes du film réside dans le casting. Gabriel Macht, un illustre inconnu peu charismatique incarne The Spirit. Ainsi, l'on a bien du mal à s'attacher au personnages et à ses tourments auxquels le film n'accorde que très peu de temps. Pire encore, les acteurs semblent complètement à côté de la plaque.

The Spirit

Enfin, le film tente de nous faire croire que The Spirit ne vit que pour sa ville Central City, un peu comme Batman pour Gotham City mais la ville ne parvient pas à exister tant que le réalisateur se concentre sur ses acteurs et ses actrices surtout. L'aspect sexy des actrices Eva Mendes, Scarlett Johansson, Jaime King et Paz Vega est trop exacerbé au point de se demander si le film n'est pas un défilé de mode.

The Spirit

La seule véritable réussite du film c'est de parvenir à recréer l'ambiance de la bande dessinée. Ainsi, le contexte historique clairement affiché à l'écran n'est que fioriture. Ainsi, les méchants (Samuel L Jackson et Scarlett Johansson) arborent fièrement et esthétiquement tout l'attirail nazi sans qu'aucun élément ne suggère une réflexion sur cette période traumatisante de l'histoire.

The Spirit est l'exemple même que l'esthétique d'un film ne suffit pas à faire un bon film.

Erin

 
 
 

Photos du film :