Réalisé par : In-hak Jang
Avec : Pak Mi-hyang, Kim Jin-mi
Sur un scénario de : Jun-bo An avec une musique de : Seong-su Jo
Genre : Comédie dramatique
Film Nord Coréen réalisé en 2007

 

 

Synopsis du film :
Su-ryeon, une étudiante, fait face à un père scientifique absorbé par ses recherches, et à une mère entièrement dévouée à son mari. Après voir juré de ne pas répéter les "erreurs" de ses parents, Su-ryeon finira par se montrer compréhensive vis-à-vis d'eux et choisira elle aussi de consacrer sa vie à la recherche.

 
 

Analyse de film :

Critique analytique :

Le journal d'une jeune nord-coréenne constitue un évènement cinématographique pour le monde occidental. Il est bien rare d'avoir accès à un film venu d'un pays vivant en autarcie et dont on connaît finalement peu de choses. La Corée du Nord étant une dictature, il faut garder à l'esprit qu'il y a dans ce film un aspect de propagande évident sans pour autant sanctionner par avance le métrage . Il est donc bien difficile pour un spectateur occidental d'avoir un avis tranché sur ce film car il n'y a pas ou peu d'éléments de comparaison mais également parce que la Corée du Nord est un pays qui vit dans un autre monde, dans un autre temps.

Journal d'une jeune Nord-Coréenne

Le film s'intéresse au quotidien d'une famille nord-coréenne composée de Su-ryeon étudiante modèle qui en veut à son père d'être toujours absent, de sa soeur Soo-ok, de leur mère, de leur grand-mère et du père absent. Ce quotidien n'est pas toujours facile. On ne peut être que touché par le personnage de la mère de famille complètement dévouée aux siens. Toujours en mouvement, elle s'occupe de la maison, de ses filles et passe des nuits blanches à traduire pour son mari. La maison est dans un état relativement précaire, ce qui laisse deviner les conditions générales dans lequel peut se trouver le pays. Cette précarité, on la ressent aussi dans la manière de filmer de Jang In-hak. En effet, le réalisateur utilise abondamment des ralentis à chaque fois qu'il se passe quelque chose de "dramatique" (comprenez par exemple la chute de la jeune fille dans un champ).

Journal d'une jeune Nord-Coréenne

On peut être surpris par la naïveté des sentiments des personnages. Est-ce dû au décalage culturel ? Cela est fort possible. Néanmoins, il est très intéressant que le personnage principal soit une adolescente en rébellion contre son père. C'est d'autant plus intéressant que la figure du père est constamment assimilée au chef de la patrie. Ainsi, le réalisateur établit un lien entre les sacrifices du père pour son travail dans le but d'améliorer la nation et les sacrifices pour la nation. Ce lien est rendu explicite notamment grâce aux chansons patriotiques (« cher Général ») qui louent le père de la nation. Le père de famille va même jusqu'à se comparer au chef de la nation qui doit lui aussi être loin de sa famille pour le bien de la Corée du Nord.

Journal d'une jeune Nord-Coréenne

En dehors de cela, le film est aussi un film sur la famille (qui fait nécessairement écho à la nation). Ainsi, Su-ryeon rêve d'améliorer sa condition. Son rêve ultime est d'aménager dans un appartement avec tout le confort moderne. Sa soeur Soo-ok rêve de devenir footballeuse professionnelle. Les adolescentes connaissent les joies et les peines liées à leur âge. En effet, Su-ryeon supporte mal que le père d'une de ses camarades de classe ait mieux réussi que son père et que cette dernière s'en vante. Les deux adolescentes se sentent humiliées parce que leur mère n'a pas fait un plat exceptionnel pour le pique-nique de l'école. Comme toutes les adolescentes, l'apparence joue donc un grand rôle pour les jeunes filles en particulier dans une société où la réussite est érigée en valeur suprême.

Le journal d'une jeune nord-coréenne mérite le détour car c'est une œuvre singulière venue d'un pays que l'on connaît peu.

Erin

 
 
 

Photos du film :