Réalisé par : Robin Hardy
Avec : Edward Woodward, Christopher Lee, Ingrid Pitt
Sur un scénario de : Anthony Shaffer avec une musique de : Paul Giovanni
Genre : Horreur
Film Britannique réalisé en 1973

 

 

Synopsis du film :
Sur une île de la Manche où d'ordinaire rien ne se passe, des disparitions d'enfants finissent par alerter la police. L'enquête met au jour des évènements étranges. La population semble se livrer à des cérémonies d'un autre âge.

 
 

Analyse de film :

Critique analytique :

The Wicker Man est un film à part, une sorte d'ovni cinématographique. Décrit comme un film anti-horreur par Robin Hardy, The Wicker Man commence sur une banale affaire de disparition. L'aspect insulaire de Summerisle et ses habitants formant une communauté soudée donnent immédiatement une étrange atmosphère. Dès le départ, l'on comprend que les habitants en savent bien plus sur la petite disparue prénommée Rowan qu'ils ne le prétendent. Ainsi, l'on est étonné devant la réaction de la mère de Rowan qui prétend ne pas avoir de fille prénommée ainsi. Quelque chose cloche quelque part. Soudain, la petite fille de la prétendue mère de Rowan parle de Rowan et de lièvre. Bref, les choses deviennent de plus en plus étranges. Tout semble être fait pour déguiser la présence de Rowan sur l'île. Howie se rend à l'école où une fois de plus, personne ne semble connaître Rowan malgré la chaise vide qui trône au centre de la classe. Howie convaincu qu'on lui cache un terrible secret vérifie les registres de l'école sur lesquels apparaissent le nom de Rowan. A partir du moment où l'existence de Rowan est avérée, l'on s'attend au pire. Qu'est-il arrivé à la jeune fille ? A-t-elle été assassinée ? Et si tel est le cas, dans quelles circonstances ?
La mise en scène ne laisse rien au hasard. Enquêtant au côté d'Howie pour savoir ce qui est arrivé à la jeune fille, l'on se prend à faire des hypothèses, à noter des indices. Pourquoi manque-t-il un cadre dans le pub ? Pourquoi les habitants cachent-ils la présence de Rowan ?

The Wicker Man

L'étrangeté du film est également renforcée par la mise en scène. La caméra suit de manière quasiment documentaire les aventures du capitaine Howie. Comme lui, le spectateur est effaré de voir une femme donner le sein à son bébé dans un cimetière, une institutrice donner des cours sur le paganisme et le pénis, de jeunes enfants vénérer le symbole phallique, de jeunes nymphes sauter nues par dessus le feu, ou encore de jeunes gens pratiquer l'amour libre.

Mais The Wicker Man n'est pas un banal film policier. The Wicker Man confronte deux visions radicalement opposées sur la religion. Le capitaine Howie est un "bon" chrétien. Vierge, il soutiendra son Dieu jusque dans les flammes. La communauté de Summerisle prône le paganisme. Proches de la nature qu'ils célèbrent en toute occasion, ils sont adeptes du sacrifice humain.

The Wicker Man

The Wicker Man est un film intelligent puisqu'il parvient à lentement refermer le piège sur Howie et donc sur nous-mêmes dans un sens. Croyant être le sauveur de la jeune Rowan, Howie ne comprendra qu'à la dernière minute qu'il est en réalité celui que la communauté a choisi de sacrifier. Pourtant, le réalisateur sème une multitude d'indices qui auraient dû permettre à Howie de comprendre que la disparition de Rowan n'était qu'un prétexte pour l'attirer sur l'île. Alors que la communauté semble très soudée, Howie dit bien que quelqu'un de l'île a porté plainte pour pouvoir faire ouvrir une enquête. L'on comprendra que toute la communauté a tendu un piège à Howie afin de pouvoir le sacrifier au Dieu d'osier.
Comme nous l'avons dit, le spectateur est pendant tout le long du film du côté de l'inspecteur Howie. A la fin du film, l'on a donc le sentiment d'avoir été piégé et manipulé. La ferveur chrétienne d'Howie lui fait penser que son Dieu viendra le sauver. Et dans un sens, c'est ce que l'on attend lorsque l'on voit Howie brûler vif dans le géant d'osier.

The Wicker Man

Film de son époque c'est à dire des années 1970, il est difficile de ne pas penser au mouvement hippie. Peut-on y voir un commentaire sur l'époque ?  Sacrifier une figure représentant l'autorité est-ce un moyen de se rebeller contre elle ?

Erin

 
 
 

Photos du film :