Réalisé par : Paolo et Vittorio Taviani
Avec : Margarita Lozano, Orazio Torrisi, Claudio Bigati, Massimo Bonetti, Omero Antonutti, Regina Bianchi
Sur un scénario de : Paolo et Vittorio Taviani et Tonino Guerra avec une musique de : Nicola Piovani
Genre : Comédie dramatique
Film Italien réalisé en 1984

 

 

Synopsis du film :
L'Autre Fils, Requiem, Mal de Lune et Entretien avec la Mère, tels sont les titres des quatre contes mis en images par les frères Taviani. Ils nous transportent dans un univers envoûtant ou la tragédie, le fantastique et le rêve se confondent.

 
 

Analyse de film :

Critique analytique :

Les talentueux frères Taviani n'échappent pas au problème inhérent aux films composés de plusieurs segments. Certains segments sont bien meilleurs que d'autres, ce qui donne un aspect inégal au film.

Le film commence sur les mots de Luigi Pirandello, l'auteur des récits adaptés « ... Je suis donc l'enfant du chaos : et non par allégorie, mais selon la vérité du réel, car je suis né dans une de nos campagnes, qui se trouve près d'un bois touffu, que les habitants de Girgenti appellent Cavasu, corruption dialectale de l'original et ancien grec Kaos. »

Dans ce paysage sicilien, la terre et la mère sont intimement liées. En effet, les terres d'Agrigente en Sicile et notamment la vallée des temples sont appelées "Le Chaos". La chaos fait référence à une naissance dans le sens où selon Hésiode, le chaos précède l'origine du monde. Ainsi, les terres siciliennes apparaissent comme un retour à la terre et aux origines.

Kaos

Le terme de la maternité est très présent dans le film. C'est le premier thème qui apparaît dans le film notamment grâce à l'oiseau capturé par les bergers qui lui font porter une clochette. Faisant le lien entre les segments, cet oiseau est une représentation de la maternité dans le sens où les bergers, relativement cruels, s'amusent avec l'oiseau et tentent de l'atteindre en lui jetant ses propres œufs. Leur cruauté n'est pas anodine puisqu'ils s'étonnent de voir un mâle couver des œufs, comme si la protection de la progéniture ne devait passer que par la mère.

La dureté de la vie est telle que dans cette Sicile désolée, tous les sentiments prennent plus d'ampleur. Le sens de la vie prend une autre dimension là où le chaos est passé.

A mon sens, les deux premiers segments L'autre fils et Le Mal de lune sont les meilleurs segments du film. Placés au début du film, les deux autres segments Requiem et Épilogue : entretien avec la mère apparaissent comme beaucoup moins intéressants.

Kaos

L'autre fils raconte l'histoire d'une mère dont deux de ses fils sont partis en Amérique. Elle peut pourtant compter sur l'amour de son troisième fils, un garçon bon en tout point qu'elle n'hésite pourtant pas à rejeter car cet enfant est le fruit d'un abus sexuel. Ce segment est de loin le plus émouvant du film notamment grâce à la performance de Margarita Lozano. Ce segment joue sur l'ambiguïté des sentiments.

Le Mal de lune, le second segment du film parvient à traiter subtilement de l'amour dans le couple et du désir. Batà, l'époux de Sidora est atteint d'un mal étrange. Les soirs de pleine lune, il se transforme en loup-garou. La figure du loup-garou comporte une symbolique sexuelle. Dans le segment, le couple n'est pas sexuellement épanoui et semble quelque peu distant. Pourtant, Sidora n'est pas frigide et éprouve d'ailleurs beaucoup de désir pour son cousin. Après avoir fait des avances à son cousin qui ne peut se résoudre à faire l'amour à Sidora alors que son mari hurle à la mort pendant la pleine lune, le couple finit par se retrouver.

Kaos

Requiem suit des paysans qui se battent contre les riches propriétaires terriens afin d'enterrer leurs morts sur les terres où ils travaillent. Malgré un sujet intéressant, le métrage ne parvient pas à passionner.

La Jarre, segment inédit dans la version française est une comédie dans laquelle les frères Taviani mettent en scène le célèbre duo comique Franco Franchi et Ciccio Ingrassia.

Enfin, épilogue : entretien avec la mère parle de la relation mère-fils. Ce segment qui est visuellement sublime manque d'émotion pour convaincre.

Grâce à la beauté envoutante des paysages siciliens et à leur lumière si particulière, Kaos est un film d'une beauté esthétique incroyable où se côtoient habilement la violence et la beauté. Enfin, la musique du grand compositeur Nicola Piovani apporte fluidité et émotion au film.

Erin

 
 
 

Photos du film :