Réalisé par : Peter Jackson
Avec : Ian McKellen, Martin Freeman, Richard Armitage, Ken Stott, Graham McTavish, William Kircher, James Nesbitt, Stephen Hunter, Dean O'Gorman, Aidan Turner, John Callen, Peter Hambleton, Jed Brophy, Mark Hadlow, Adam Brown, Andy Serkis
Sur un scénario de : Fran Walsh, Philippa Boyens, Peter Jackson et Guillermo del Toro avec une musique de : Howard Shore
Genre : Fantastique
Film Américain réalisé en 2012

 

 

Synopsis du film :
Dans UN VOYAGE INATTENDU, Bilbon Sacquet cherche à reprendre le Royaume perdu des Nains d'Erebor, conquis par le redoutable dragon Smaug. Alors qu'il croise par hasard la route du magicien Gandalf le Gris, Bilbon rejoint une bande de 13 nains dont le chef n'est autre que le légendaire guerrier Thorin Écu-de-Chêne. Leur périple les conduit au cœur du Pays Sauvage, où ils devront affronter des Gobelins, des Orques, des Ouargues meurtriers, des Araignées géantes, des Métamorphes et des Sorciers… Bien qu'ils se destinent à mettre le cap sur l'Est et les terres désertiques du Mont Solitaire, ils doivent d'abord échapper aux tunnels des Gobelins, où Bilbon rencontre la créature qui changera à jamais le cours de sa vie : Gollum. C'est là qu'avec Gollum, sur les rives d'un lac souterrain, le modeste Bilbon Sacquet non seulement se surprend à faire preuve d'un courage et d'une intelligence inattendus, mais parvient à mettre la main sur le "précieux" anneau de Gollum qui recèle des pouvoirs cachés… Ce simple anneau d'or est lié au sort de la Terre du Milieu, sans que Bilbon s'en doute encore…

 
 

Analyse de film :

Critique :

C'est reparti ! Peter Jackson s'attaque à nouveau à l'oeuvre de Tolkien pour notre plus grand bonheur.

Le Hobbit : un voyage inattendu

Le début du film est relativement long. Le réalisateur prend le temps de faire les présentations alors que la plupart des spectateurs connaissent déjà bien la comté, la maison de Bilbon et la relation qu'il entretient avec Gandalf. La présentation des 13 nains relativement joviale peut porter à sourire mais allonge considérablement le film. L'action commence donc véritablement lorsque Bilbon rejoint les 13 nains dans la reconquête de leur royaume perdu.
Toutes les aventures des nains et de Bilbon qui se sent rejeté par cette communauté soudée ont le défaut d'être bien moins palpitantes que celles du Seigneur des anneaux et en particulier de La communauté de l'anneau auquel ce dernier opus ressemble beaucoup dans la forme.
Alors que Le seigneur des anneaux était une grande épopée, Le Hobbit s'apparente plus à un conte fantastique dans lequel l'on retrouve les éléments classiques du voyage initiatique, la découverte de soi et ici une leçon sur le courage de savoir épargné au lieu de tuer. Le thème du sujet suppose plusieurs lectures. D'un côté, il y a le voyage physique des nains accompagné de Bilbon. De l'autre, il y a le voyage intérieur face auquel Bilbon va devoir faire face. Ce voyage va lui permettre de dépasser ses peurs et de se découvrir.

Le Hobbit : un voyage inattendu

Le hobbit : un voyage inattendu montre à quel point le projet de Peter Jackson est ambitieux. Le réalisateur néo-zélandais ne se contente pas de réaliser la préquelle de Le seigneur des anneaux, il réalise un film qui a l'ambition d'être le premier d'une longue série d'aventures dans le monde merveilleux de Tolkien. Ainsi, il utilise abondamment les thèmes musicaux utilisés dans les trois opus de Le seigneur des anneaux. Il insère également des éléments  importants (la découverte de l'anneau par Bilbon, le Nécromancien qui s'avèrera être Sauron et etc ...) pour la suite c'est à dire le Seigneur des anneaux Grâce à cela, on a une véritable sensation de continuité. Nous attendons avec impatience le résultat final afin de pouvoir visionner tous les films dans l'ordre chronologique, ce qui devrait être un pur régal.

Le Hobbit : un voyage inattendu

Même si c'est un plaisir de retrouver quelques uns des personnages fétiches du Seigneur des anneaux, il est réjouissant d'en découvrir de nouveaux. Le mage brun Radagast est un personnage qui marquera les esprits. En dépit d'un faible intérêt narratif : cet ami de la nature  découvre le nécromancien, c'est surtout son personnage farfelu qui est plaisant.
Parmi les nouveaux personnages, on découvre Azog l'orc blanc que l'on trouve dans l'appendice A de Le Seigneur des anneaux. Sa traque de Thorin permet d'insuffler un peu d'énergie au récit mais entraîne paradoxalement quelques lourdeurs.

Il n'en reste pas moins que Le Hobbit est un très bon divertissement qui a le mérite d'être visuellement impeccable !

L'info en plus :

Le Hobbit : un voyage inattendu restera dans l'histoire du cinéma car c'est le premier film tourné en HFR (48 images par seconde contre 24 images/seconde habituellement).

Erin

 
 
 

Photos du film :