Réalisé par : Lorene Scafaria
Avec : Keira Knightley, Steve Carell, Nancy Carell
Sur un scénario de : Lorene Scafaria avec une musique de : Jonathan Sadoff et Rob Simonsen
Genre : Drame
Film Américain réalisé en 2012

 

 

Synopsis du film :
Que feriez-vous si la fin du monde arrivait dans 3 semaines ? C’est la question que toute l’humanité est obligée de se poser après la découverte d’un astéroïde se dirigeant tout droit vers notre planète. Certains continuent leur routine quotidienne, d’autres s’autorisent tous les excès, toutes les folies. Dodge est quant à lui nouvellement célibataire, sa femme ayant décidée que finalement, elle préférait encore affronter la fin du monde sans son mari. Il décide alors de partir à la recherche de son amour de jeunesse, qu’il n’a pas vu depuis 25 ans. Mais sa rencontre avec Penny risque de bouleverser tous ses plans.

 
 

Analyse de film :

Critique analytique :

C'était mal parti et pourtant Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare se révèle être une très agréable surprise. En effet, la première partie du film qui plante le décor est particulièrement longue et on met beaucoup de temps à arriver au cœur du sujet. Cette partie se concentre essentiellement sur la débauche qu'entraîne l'annonce de la fin du monde. La réalisatrice dresse un catalogue des dérives de l'être humain : sexe, drogue, violence et etc ...

Le film s'améliore considérablement lorsque Dodge rencontre Penny une voisine très optimisme. Tous deux prennent la route et ils apprendront beaucoup de ces quelques jours passés ensemble.

Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare

Il est intéressant de voir que la réalisatrice a choisi de ne pas montrer ceux qui cèdent à la débauche par désespoir avec émotion. Elle a préféré se focaliser sur ceux qui tentent de garder un semblant de normalité dans ce monde qui va à sa perte. Ainsi, l'émotion naît de scènes toutes simples, de quelques détails qui rappellent le quotidien des êtres humains. Ne s'émerveille-t-on pas de voir un homme passer la tondeuse alors que la fin du monde approche ?

Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare

Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare est avant tout un magnifique film d'amour. L'association des deux personnages solitaires va permettre de créer une histoire d'amour hors-norme. Au fur et à mesure que le film avance, Penny se dévoile et on comprend vite que son optimisme et son sourire à toute épreuve cachent une profonde anxiété. Elle sait intimement que la fin est proche et qu'elle ne reverra pas sa famille restée en Angleterre et que par conséquent, elle finira seule.

On ne peut être que conquis par la puissance de l'amour de Dodge pour Penny lorsque ce dernier va revoir son père après 25 ans d'éloignement afin que ce dernier la ramène en Angleterre pour qu'elle puisse voir sa famille afin la fin du monde. Ce geste implique pour Dodge de mourir seul dans le seul où ni son père ni Penny ne seront à ses côtés lorsque Matilda, l'astéroïde frappera la terre.

Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare

L'intelligence de Lorene Scafaria est de se servir de l'apocalypse pour élargir le propos de son film. En effet, petit à petit, le film s'approche d'un commentaire sur la condition humaine tel que l'a formulé André Malraux dans La condition humaine. Dans cette oeuvre, Malraux considère que la condition humaine, qui est de savoir que l'homme est destiné à mourir, est source d'angoisse. Cette angoisse est renforcée par le fait que l'homme a conscience que face à la mort, il est seul. Cette angoisse est parfaitement mise en scène lors de la dernière scène du film et c'est vraiment très émouvant.

Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare

Émouvant et rafraichissant, Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare est une belle surprise cinématographique où la sensibilité fait mouche. Le duo d'acteurs est tout simplement brillant. Keira Knightley est comme à son habitude parfaitement pétillante et Steve Carrell est tout simplement touchant dans ce rôle d'homme normal et mélancolique.

Erin

 
 
 

Photos du film :