Réalisé par : Simon Curtis
Avec : Michelle Williams, Eddie Redmayne, Kenneth Branagh, Judi Dench, Emma Watson, Toby Jones, Julia Ormond
Sur un scénario de : Adrian Hodges avec une musique de : Conrad Pope
Genre : Biopic
Film Britannique réalisé en 2012

 

 

Synopsis du film :
À Londres en 1956, sir Laurence Olivier se prépare à réaliser un film. Le jeune Colin Clark, enthousiaste étudiant de cinéma, veut être impliqué et manœuvre pour obtenir un emploi : il parvient à être embauché comme troisième assistant réalisateur sur le plateau du film. Il est ainsi témoin des relations entre l'acteur-réalisateur et son actrice-productrice Marilyn Monroe durant le tournage du Prince et la Danseuse. Lorsque Marilyn Monroe arrive en Angleterre pour le début du tournage, la ville de Londres est en effervescence à l'idée de recevoir une telle star. Commence alors une opposition entre un réalisateur de plus en plus dur et une comédienne surmédiatisée, qu'un mariage récent avec l'intellectuel Arthur Miller et que des doutes incessants fragilisent. Intrigué par Marilyn Monroe avant même de la connaître, Colin Clark est progressivement invité par la jeune femme à entrer dans son monde intérieur, où elle lui dévoile ses luttes intimes, ainsi que ses craintes relatives à sa célébrité, à sa beauté et à son désir d'être une grande actrice.

 
 

Analyse de film :

Critique :

Dans ce biopic qui n'en est pas vraiment un puisqu'il ne raconte qu'une semaine de la vie de Marilyn, Simon Curtis s'attaque au mythe de l'une des plus grandes stars du cinéma. Michelle Williams qui interprète la star porte un lourd poids sur ses épaules dans le sens où toute son interprétation est passée au crible par le spectateur qui brûle d'envie de voir revivre la star.

Le film ne se contente pas de montrer une Marilyn tourmentée. A travers les rôles qu'elle joue (celui de Marilyn Monroe, les rôles qu'on lui propose), le film propose une réflexion sur le métier d'acteur. Qu'est ce que jouer un personnage ? Au contact de Sir Laurence Olivier, acteur de légende formé au théâtre, c'est toute une vision de la performance d'acteur qui est remise en question. En effet, Marilyn Monroe a été formée selon la méthode Lee Strasberg à l'Actor's studio. Cela signifie donc qu'elle a besoin de comprendre son personnage pour pouvoir l'interpréter.

My week with Marilyn

Il y a quelque chose de fascinant chez cette Marilyn interprétée par une excellente Michelle Williams. Jouant constamment le rôle de Marilyn Monroe, on découvre une Norma Jean malheureuse mais qui n'existe qu'à travers son personnage de star blonde et pulpeuse.

My week with Marilyn

Le film reste cependant trop anecdotique pour marquer les esprits. Ne raconter qu'une semaine de la vie de la star n'est pas franchement intéressant. Il faut tout de même reconnaître qu'il est touchant d'assister à la rencontre improbable de Colin Clark jeune diplômé et de l'immense star Marilyn Monroe, à ces instants intenses et intimes partagés entre ces deux êtres qui semblent se comprendre mieux que quiconque.

Erin

Critique :

"My Week With Marilyn" retrace une période très courte de la vie de Marilyn Monroe : en effet, Simon Curtis a décidé de se concentrer sur la période où Monroe a tourné avec Laurence Olivier et où elle aurait eu une relation (un peu ambiguë avec un jeune assistant d'Olivier). A travers ce tournage, pas toujours facile, le réalisateur tente de nous montrer le vrai visage de Marilyn Monroe. Avec tous ces reportages que l'on voit sans cesse sur l'actrice, finalement on commence à connaitre le personnage : une belle femme qui ne voulait pas qu'on la prenne pour une cruche, qui avait ses problèmes et sa sensibilité. Même si ce n'est pas très surprenant, le film, par moments, réussit à nous toucher. Il faut quand même souligner la formidable performance de Michelle Williams. C'est vrai qu'elle est aidée par le maquillage, la coiffure etc... mais je trouve qu'elle a vraiment réussi à s'emparer du rôle, elle est crédible sans être caricaturale. D'ailleurs, tous les acteurs sont convaincants. Une autre chose que j'ai aimé dans ce film : la différence culturelle (une Américaine parmi des Britanniques) et le choc professionnel. Par contre, mon véritable reproche vient de la réalisation, qui est franchement trop plate, et qui ne tire pas forcément ses propos vers le haut. De plus, il faut savoir que ce film est tiré de l'autobiographie de Colin Clark. Or, je me suis demandée, au bout d'un moment, si ce n'était pas un fantasme de la part de Clark...

Tinalakiller

 
 
 

Photos du film :