Réalisé par : Sam Fell et Chris Butler
Avec : Kodi Smit-McPhee, Tucker Albrizzi, Anna Kendrick, Casey Affleck, Jodelle Ferland, John Goodman
Sur un scénario de : Chris Butler avec une musique de : Jon Brion
Genre : Animation
Film Américain réalisé en 2012

 

 

Synopsis du film :
Norman est un petit garçon qui a la capacité de parler aux morts. Celui-ci va devoir sauver sa ville d'une invasion de zombies.

 
 

Analyse de film :

Critique analytique :

L'étrange pouvoir de Norman pourrait bien imposer la Laika au rang des productions d'animation qui comptent. Après l'excellent Coraline d'Henry Selick, la Laika revient donc avec un dessin animé à l'apparence lugubre. C'est d'ailleurs la grande originalité du film : combiner le film d'animation et le film d'horreur, ce qui à première vue apparaît improbable. Le jeune Norman est donc un fan de films d'horreur qui en plus a le pouvoir de parler aux morts. Bref, Norman est rejeté à la fois par sa famille, par les élèves de son école et par les habitants de la ville en général.

L'étrange pouvoir de Norman

L'histoire de Blythe Hollow est très intéressante car elle renvoie à l'origine de l'Amérique, à l'arrivée des puritains à bord du Mayflower mais aussi au célèbre procès des sorcières de Salem qui a eu lieu en 1692. L'argument principal défendu par le film c'est d'avancer que la peur est capable de mener les foules à commettre le pire. Ce fut le cas pendant la période puritaine où la religion était oppressante et où la peur prit le dessus sur la raison. La sorcière de Blythe Hollow est l'une de ces victimes, une petite fille accusée à cause de ses dons d'être une sorcière. Le message est beau : chacun doit accepter les différences de l'autre. Le parallèle entre la petite fille et Norman est intéressant car il permet de nous rendre compte de l'évolution qu'il y a eu dans la considération de l'enfant. A l'époque puritaine, il n'y a rien de très étonnant dans le fait qu'une enfant ait pu être condamnée pour sorcellerie dans le sens les enfants étaient perçus comme les produits du péché originel. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas mais les enfants ne sont pas pour autant toujours écoutés.

Bref, la sorcière va se réveiller et faire revenir tous les morts. Le pouvoir de Norman qui était jusqu'à présent un handicap devient alors le seul moyen de combattre les morts vivants. La clé pour vaincre la sorcière n'est pas un sortilège ni une mise à mort mais le dialogue.

L'étrange pouvoir de Norman

Les monstres ne sont pas forcément ceux qui en ont le plus l'air. Malgré leurs apparences, les zombies n'ont pas l'intention de faire du mal mais au contraire d'en finir avec la malédiction. Ne pouvant discuter avec les vivants, la rencontre tourne rapidement à l'affrontement. Et à ce niveau-là, les habitants de Blythe Hollow ne sont pas en reste. Ils deviennent très violents et dégainent leurs meilleures armes à feu. Qui sont vraiment les monstres ? La situation présente rejoint évidemment les évènements ayant eu lieu pendant la période puritaine où les soi-disant monstres ont été condamnés à mourir alors que les véritables monstres étaient ceux qui ont osé condamner une enfant.

L'étrange pouvoir de Norman

D'un point de vue visuel, le dessin animé réalisé en stop-motion est très réussi. En effet, le film regorge de détails notamment en ce qui concerne les films d'horreur de série B. Le travail image par image donne au film un aspect à l'ancienne très plaisant. Les jeux de lumière et l'utilisation de la musique sont deux bons moyens de mélanger la comédie et l'horreur.

L'étrange pouvoir de Norman

Autre bon point : L'étrange pouvoir de Norman est particulièrement drôle. Les références aux films d'horreur, l'improbable association des jeunes qui représentent tous des types d'adolescents (la beauté un peu trop blonde, le beau gosse bodybuildé, le petit garçon enrobé rejeté mais qui est un super copain, le vilain garçon qui cache une nature plus docile ...) sont de véritables sources de comédie.

L'étrange pouvoir de Norman

Pour conclure, L'étrange pouvoir de Norman offre un sublime mélange entre l'animation, la comédie, le film pour adolescents et le film d'horreur. Nous ne pouvons être qu'admiratifs face à tant de travail et apprécier l'hymne à la tolérance et aux différences qui font la richesse de ce monde.

Erin

 
 
 

Photos du film :