Réalisé par : Géraldine Nakache et Hervé Mimran
Avec : Leila Bekhti, Géraldine Nakache, Audrey Lamy, Virginie Ledoyen, Linh-Dan Pham, Manu Payet, Simon Buret
Sur un scénario de : Géraldine Nakache et Hervé Mimran avec une musique de :
Genre : Comédie
Film Français réalisé en 2010

 

 

Synopsis du film :
Ely et Lila sont comme deux soeurs. Elles se connaissent depuis l'enfance, partagent tout et rêvent ensemble d'une autre vie. Elles vivent dans la même banlieue, à dix minutes de Paris. Aujourd'hui, Ely et Lila ne veulent plus être à dix minutes de leurs vies. De petites embrouilles en gros mensonges, elles vont tout faire pour essayer de pénétrer un monde qui n'est pas le leur où tout leur semble possible. Mais tout ce qui brille...

 
 

Analyse de film :

Critique analytique :

Tout ce qui brille est une comédie pleine de bons sentiments qui parvient à conserver sa sincérité et sa joie de vivre durant toute la durée du métrage. Le film devient intéressant car il s'attaque à des sujets que notre société aborde difficilement.
Avant d'être un film sur la fracture sociale, Tout ce qui brille est un film sur l'amitié. Comme des soeurs, Lila et Ely ont fait les 400 coups ensemble et elles pensent que leur amitié est indestructible. Cette amitié va être mise à rude épreuve notamment à cause de leur tentative d'infiltrer les nuits parisiennes.

Tout ce qui brille

Lila et Ely qui en ont marre d'être à dix minutes de leurs vies respectives vont tenter de sortir de la banlieue grâce à leurs nouveaux contacts rencontrés dans les soirées de la capitale. Même si l'on peut aisément comprendre leurs motivations et la voie que l'on pourrait qualifier de facile de grimper l'échelle sociale, il est beaucoup plus difficile de comprendre leur frénésie de luxe. Comment des jeunes femmes venant d'un milieu modeste peuvent-elles claquer des centaines d'euros dans une paire de chaussures simplement pour frimer sans jamais avoir aucune arrière pensée ? Le film met là le doigt sur une réalité sociale. Il n'est pas étonnant de voir des personnes aux revenus modestes claquer de l'argent qu'elles n'ont pas pour paraître. En revanche, la situation est trop souvent répétée dans le film, ce qui a tendance à nous faire penser que Lila et Ely sont complètement inconscientes. De plus, il est particulièrement étonnant que les parents de ces deux jeunes filles ne réagissent jamais. Certes, on peut imaginer qu'ils ne sont pas vraiment au courant de ce qu'elles font la nuit ou qu'il s'agit d'un choix délibéré de la part des réalisateurs mais l'argument peine à convaincre.

Tout ce qui brille

La représentation de la banlieue a le mérite de ne pas tomber dans les clichés. Ce qui n'est pas le cas du milieu bobo et branché de la capitale française. L'on peut tout de même nuancer le propos dans le sens où ce milieu peut parfois être surprenant. Cependant, l'on regrettera la non-évolution des personnages appartenant à ce milieu et l'accumulation de clichés qui finissent par décrédibiliser le propos. Ainsi, Agathe et Joan bossent dans l'art, elles sont lesbiennes et ont un dressing gigantesque. Elles sont ingrates et se servent d'Ely comme bonne à tout faire et comme nounou, tout comme Lila et Ely se servent d'elles pour servir leurs intérêts.

Tout ce qui brille

Lila et Ely vont bientôt comprendre que "tout ce qui brille n'est pas d'or". L'exemple le plus parlant est Lila qui croit être parvenue à son but en sortant avec Max, un homme plein aux as qui n'hésite pas à rejeter Lila au moment même où il apprend son origine sociale. Lila s'accroche et continue à sortir espérant pouvoir sortir de son milieu. Ely plus attachée à ses origines sociales et lassée de mentir finit se range un peu avant la fin du film. En effet, Ely finit par dévoiler sa véritable nature alors que Lila, même après s'être brûlée les ailes, continue à poursuivre ses rêves dorés. Il est triste de voir que cette jeune fille se cache derrière une certaine superficialité. C'est d'autant plus triste que l'on sait que le comportement de Lila est motivé par le rejet de son perte, son boulot peu excitant au cinéma et etc ... Derrière ses hauts talons et les paillettes, Lila préserve un être fragile qui a besoin de rêver pour échapper à sa triste condition sociale et sentimentale. Il est cependant un peu gênant de voir que le travail n'est jamais envisagé comme un moyen de s'élever socialement.

Tout ce qui brille

Derrière les désirs de mode d'Ely et Lila, il y a une frustration liée à la condition sociale. Les magazines féminins créent un désir de posséder les derniers vêtements, bijoux et etc à la mode afin d'être dans le coup. Les deux jeunes femmes se démènent comme elles peuvent pour assurer financièrement leurs folies. Ely et Lila sont donc dans un sens des victimes consentantes de cette société de surconsommation qui les poussent à acheter toujours plus.

Pour conclure, Tout ce qui brille est un bon divertissement qui offre de beaux moments de comédie notamment grâce à la présence d'Audrey Lamy. Cependant, Tout ce qui brille peut être facilement qualifié de film de filles, ce qui pourrait rebuter une partie du public masculin dépassé par les avalanches de sacs à main et de chaussures à talons.

Erin

 
 
 

Photos du film :