Réalisé par : Matteo Garrone
Avec : Aniello Arena, Loredana Simioli, Nando Paone, Claudia Gerini
Sur un scénario de : Ugo Chiti, Maurizio Braucci, Matteo Garrone et Massimo Gaudioso avec une musique de : Alexandre Desplat
Genre : Comédie
Film Italien réalisé en 2012

 

 

Synopsis du film :
Au cœur de Naples, Luciano est un chef de famille hâbleur et joyeusement exubérant qui exerce ses talents de bonimenteur et de comique devant les clients de sa poissonnerie et sa nombreuse tribu. Un jour, poussé par ses enfants, il participe sans trop y croire au casting de la plus célèbre émission de télé-réalité italienne. Dès cet instant, sa vie entière bascule : plus rien ne compte désormais - ni sa famille, ni ses amis, ni son travail ni même la petite arnaque imaginée par son épouse, qui améliorait un peu leur ordinaire ! Le rêve de devenir une personnalité médiatique modifie radicalement son destin mais aussi celui de tout son entourage...

 
 

Analyse de film :

Critique analytique :

La télé réalité, l'opium du peuple du XXI ème siècle

Karl Marx comparait l'effet de la religion à l'opium: endormir, faire oublier et faire rêver. C'est dans cette perspective que Matteo Garrone présente la télé réalité. Ainsi, le réalisateur italien filme les espoirs de Luciano puis sa lente descente dans les limbes de la folie et de la déception. Croyant que la télévision a le pouvoir de mettre un terme à sa vie de galère, Luciano entre dans une sorte de dimension parallèle. Rivé sur son écran de télévision, il attend une réponse du casting auquel il a participé à Rome, la ville éternelle. Les images deviennent des paroles d'évangile.

Reality

Matteo Garrone opère un subtil parallèle entre la religion et la télé réalité. En effet, c'est après refusé la charité à un mendiant qui lui demandait quelques coquillages, que le comportement de Luciano va radicalement changer. Après cet épisode, il se met à croire qu'il est espionné par les dirigeants de la télévision. Un bon moyen pour le réalisateur de montrer à quel point nos vies privées sont constamment en danger dans cette société surconnectée. Matteo Garrone va plus loin en situant à deux reprises son film à Rome, toute proche du Vatican. Il fait croire à la possible guérison de Luciano lorsque ce dernier se rend à Rome avec un proche pour une procession religieuse. Luciano en profitera pour s'enfuir et s'introduire dans les studios de l'émission de télé réalité.

Reality

Enfin, comme les drogues, la télé réalité semble être addictive. Ainsi, une fois que Luciano y a goûté, il ne peut plus s'en passer et a besoin de sa dose quotidienne. Comme s'il agissait sous les effets de la drogue, Luciano est pris de sorte d'hallucinations. Il croit que les dirigeants de la télé réalité l'espionnent pour le mettre à l'épreuve et voir s'il est apte à entrer dans Il Grande Fratello, produit de la télévision berlusconienne. C'est dans cette optique qu'il se met à faire des actions charitables autour de lui, notamment en donnant aux plus démunis.

Comme un produit addictif, la télé réalité qui est entrée dans tous les foyers, apparait comme un danger à la fois à la vue de tous et tapi dans l'ombre toujours prêt à faire de nouvelles victimes.

Quart d'heure de gloire warholien et existence

La télé réalité permet d'être connu rapidement sans avoir un talent particulier. C'est une illusion, de la poudre aux yeux qui peut faire rêver ceux en manque de reconnaissance, ou à la recherche de la célébrité. Pourtant, cela ne signifie pas exister. Qu'est ce que exister ? Un quart d'heure de gloire peut-il aider à exister ? à devenir quelqu'un ? Rien n'est moins sûr.

Reality

Avec l'expression «Never give up !» (ne jamais abandonner en anglais), Matteo Garrone montre l'influence de la mondialisation sur l'Italie, un pays si beau qu'il n'a pas besoin de céder aux sirènes de la mondialisation. Ces mots que Luciano comprend à peine n'ont pas de sens pour lui. Lui, ce travailleur qui se lève chaque matin pour faire vivre sa famille et qui communique sa joie de vivre, n'a jamais abandonné. Pourtant, ces mots anglais"Never give up" n'ont pas de sens dans sa bouche, ce qui aurait été bien différent si ces mots avaient été prononcés en italien.

Misère sociale et bonheur

Dans cette période de crise, il est difficile de ne pas penser aux temps obscurs que traversent aujourd'hui plusieurs pays d'Europe et notamment l'Italie. Si Luciano se laisse tenter par Il Grande Fratello, c'est parce qu'il travaille dur pour faire vivre sa famille et qu'il est même obligé de tremper dans un trafic de robots ménagers pour arrondir ses fins de mois. Bref, c'est la condition sociale de Luciano qui le pousse à tenter sa chance, à croire qu'il a droit lui aussi à une vie facile. Pourtant, Luciano avait tout pour être heureux : une famille, un travail et etc ...et un tempérament jovial qui lui permet de prendre la vie du bon côté.

Reality

Dernière scène

La dernière scène du film est très subtile dans le sens où elle peut avoir plusieurs significations. D'un côté, elle peut montrer la condition de Luciano, complètement prisonnier de son esprit aliéné. D'un autre côté, la scène montre que personne ne fait attention à lui. Est-ce un moyen pour le réalisateur de dire que ces émissions qui montrent tout ne sont finalement pas véritablement regardées, que les personnes qui y participent n'existent plus en tant que personnes mais comme des personnages, perdant ainsi toute identité ? Autre option, les coulisses de l'émission peuvent apparaître suffisamment étranges pour que l'on puisse croire que Luciano a complètement sombré dans la folie et se trouve dans un asile psychiatrique. Toutes les options sont ouvertes.

Conclusion :

A mon sens, le jury du Festival de Cannes 2012 ne s'est pas trompé en récompensant Reality de Matteo Garrone, un film qui serait sans doute passé inaperçu s'il n'avait rien obtenu à Cannes. Même si l'on pourrait reprocher au réalisateur de ne pas porter de jugement sur Luciano, Reality est un film d'une richesse incroyable mais surtout un film d'actualité. Dans notre monde surconnecté où la télé réalité est devenue une norme, Garrone est là pour nous rappeler le danger qu'elle représente. Certains diront que le sujet est daté, dépassé mais c'est oublié que la télé réalité peuple nos écrans sans qu'on n'y prête plus attention. Enfin, livrant une interprétation sincère, Aniello Arena est la révélation du film. Il parvient à faire évoluer son personnage, passant d'un homme jovial à un homme triste et perdu.

Reality

Avec ce film, Garrone rend hommage aux comédies all'italiana, au cinéma de Fellini notamment dans une première scène absolument sublime, mais aussi à Naples, aux gens qui parlent un peu trop fort et qui se mettent parfois à rêver un peu trop fort. Bouleversant !

Erin

 
 
 

Photos du film :