Réalisé par : Raja Gosnell
Avec : Hank Azaria, Neil Patrick Harris, Jayma Mays, Sofía Vergara
Sur un scénario de : J. David Stem, David N. Weiss, Jay Scherick et David Ronn avec une musique de : Heitor Pereira
Genre : Comédie fantastique
Film Américain réalisé en 2011

 

 

Synopsis du film :
Chassés de leur village par Gargamel, le méchant sorcier, les Schtroumpfs se retrouvent au beau milieu de Central Park à travers un portail magique.

 
 

Analyse de film :

Critique :

La la la la la la la la la la la la .... voilà un film qui met du baume au coeur !

Comédie familiale qui plaira aussi bien aux petits qu'aux grands, l'adaptation américaine des Schtroumpfs, petits hommes bleus crées par Peyo en 1958 est une réussite. Malgré une intrigue très simple mais qui permettra aux plus jeunes de suivre le film, l'on ne s'ennuie pas devant les aventures de la bande de Schtroumpfs échouée à New York, la grande ville par excellence.

Les Schtroumpfs

Le film s'intéresse essentiellement à une poignée de Schtroumpfs aux traits de caractère bien marqués. Certains regretteront l'absence de leurs Schtroumpfs préférés mais le choix de la réalisation permet en contrepartie au plus grand nombre de s'attacher à ces petites créatures bleues. Ce n'est pas le cas du couple formé par Grace et Patrick. Apparaissant comme des êtres humains parfaits nageant dans un bonheur tout aussi parfait, ils ne semblent être présents dans le film que pour aider les Schtroumpfs. Du côté des acteurs, l'on retiendra surtout Hank Azaria qui interprète dans toute sa splendeur l'affreux Gargamel. Azraël est quant à lui une vraie réussite technologique. Cette réussite contrebalance avec les affreux plans sur la tête de Patrick jouant à Guitar Hero par exemple.

Les Schtroumpfs

Le gros défaut du film c'est sa morale bien pensante. En effet, le réalisateur se sert de l'aventure des Schtroumpfs pour nous servir une bonne tartine de morale sur le bonheur de la paternité et l'importance de protéger les siens. C'est bien gentil mais c'est aussi un peu lourd.
Notons également la grande quantité de publicités qui peut apparaître pour certains comme une sorte de propagande pour le monde capitaliste.

En dépit d'un scénario très plat et d'une intrigue très fine, le film reste un bon divertissement en particulier pour les plus jeunes qui eux ont encore la chance de voir les choses au premier degré.

Erin

 
 
 

Photos du film :