Réalisé par : Nanni Moretti
Avec : Nanni Moretti, Luisa Rossi, Lina Sastri, Paolo Zaccagnini, Fabio Traversa, Piero Galletti
Sur un scénario de : Nanni Moretti avec une musique de : Franco Piersanti
Genre : Comédie
Film Italien réalisé en 1978

 

 

Synopsis du film :
Le jeune Michele sort avec Silvia qui travaille dans le cinéma, ce qui donne lieu à de longues conversations passionnées sur le cinéma italien. Michele, comme tous ceux de son âge, a des relations conflictuelles avec son père, sa mère et sa sœur cadette, victimes désignées de ses propres frustrations. Le reste du temps, Michele traîne avec son groupe d'amis. Ensemble, ils écoutent les premières radios libres et se laissent surtout aller à leur désœuvrement et leur mal-être, qu'ils expriment lors de séances d'auto-conscience. Dans la chaleur de l'été romain, les amis décident d'aller retrouver Olga, une jeune fille schizophrène...

 
 

Analyse de film :

Critique analytique :

Un titre énigmatique

Ecce bombo fait nécessairement penser à Ecce Homo, la formule latine utilisée par Ponce Pilate pour désigner Jésus et signifiant "voici l'homme." Dans le film, la formule devient Ecce Bombo, une phrase qui crie un chiffonnier arpentant les petits chemins près de la plage.

Ecce Bombo

Une jeunesse désenchantée

Cette jeune post-68 est mal à l'aise dans ses rapports avec les autres ainsi que dans ses rapports avec la politique. Ainsi, Michele entretient des rapports difficiles avec sa famille. Sa mère ne se sent pas écoutée et préfère se saouler seule dans la cuisine. Le père de famille, professeur, vit au quotidien en plein décalage avec la jeunesse de son temps. Ce décalage est d'autant plus difficile à vivre pour lui que sa propre fille, une adolescente en pleine rébellion, s'oppose clairement à l'autorité de ses parents et notamment de son père en occupant son lycée par exemple. Ce père qui ne comprend visiblement pas la jeunesse est aussi en décalage avec son fils comme en témoigne la scène où père et fils se retrouvent devant la télévision et ne partagent visiblement pas les mêmes goûts.

La rupture entre les parents et les enfants qui peut apparaître comme naturelle n'est pas la seule du film. En effet, Michele, 24 ans, semble aussi être en décalage avec la nouvelle génération représentée par sa petite sœur. Ainsi, l'on ne compte pas les scènes où ce dernier "gronde" sa sœur rentrée trop tard. Cette dernière sait frapper là où ça fait mal en lui rétorquant par exemple que "elle aussi a une sexualité.", phrase qui va choquer son frère Michele.

Ecce Bombo

Michele et ses amis sont intéressants car ils semblent être entre deux générations. En effet, ils semblent dans un sens attachés aux anciennes valeurs mais ne manquent pas de les transgresser. Cette idée est notamment illustrée par Michele dans son rapport avec les femmes. Toujours autarcique, Michele rompt tout seul avec sa petite amie Silvia qui le trompe régulièrement. Dans la dispute, il lui explique comment les hommes avec qui elle couche la considèrent. Pour eux, elle ne sera qu'une de plus sur la liste des conquêtes et ils diront d'elle qu'ils se "la sont fait. Pourtant, Michele va quand même draguer Flaminia, une femme mariée à l'un de ses amis. Il ira même jusqu'à contacter ses anciennes connaissances et leur faire des propositions sexuelles.

Ecce Bombo

Les études de ces jeunes ne semblent pas les passionner comme en témoignent les scènes de révision. L'un d'eux va même expliquer ce qui l'a poussé à faire des études : obtenir un report pour éviter l'armée.

Politiquement, cette jeunesse semble complètement désemparée. A gauche, cette jeunesse bourgeoise a perdu ses illusions depuis la révolution ratée de 1968. Ainsi, l'on ne sait pas vraiment pourquoi Valentina et ses copines veulent occuper l'école si ce n'est pour éviter les cours.

Cette étrange jeunesse est un phénomène au point d'être filmée par Telecalifornia.

Communauté et solitude

Nanni Moretti joue sur les contrastes dans Ecce Bombo notamment pour montrer le dilemme qui se joue pour les personnages. Ainsi, les réunions d'auto conscience empruntées aux cercles féministes se révèlent être un échec cuisant. Michele et ses amis ne parviennent pas mieux à communiquer. Ce sont lors de ces réunions que Michele et ses amis s'amusent à appeler une fille au téléphone pour lui faire écouter de la musique. Cette scène illustre parfaitement le contraste entre l'appartenance à la communauté et la solitude apparemment inhérente à l'homme. Écoutant tous la même musique, chacun est plongé dans ses pensées mais tous finissent par chanter ensemble. L'échec de ces réunions pousse même Mirko a rejoindre une communauté, un moyen comme un autre de se battre contre la solitude.

La famille de Michele est également une belle illustration de ce contraste. En effet, tous vivent sous le même toit mais personne ne semble se comprendre. Et hormis les scènes de repas, les différents membres de la famille ne partagent rien si ce n'est des disputes.

Ecce Bombo

A l'université, même les professeurs se rendent compte de la solitude que doit ressentir l'élève devant faire face à un jury d'enseignants. Ces derniers se lèvent afin d'entourer l'élève et créer une ambiance plus chaleureuse.

Mais la scène la plus représentative est sans doute celle où toutes les connaissances d'Olga décide d'aller la voir parce que cette dernière soi-disant schizophrène se sent mal. Tout le monde se met donc en route pour aller voir la jeune femme, tous sauf Michele qui refuse catégoriquement d'y aller. Sur leur chemin, tous vont trouver un contretemps pour éviter d'aller voir Olga, qui n'est alors plus la priorité du moment. Pourtant, un homme se rendra chez Olga et cet homme c'est Michele, celui qui avait juré de ne pas y aller. Souffrant de solitude, il est peut être celui qui peut le mieux comprendre ce que ressent la jeune femme. Les deux jeunes gens ne parviendront pourtant pas à communiquer mais la présence de Michele suffira à rompre la solitude.

Ecce Bombo

Enfin, Michele, l'autarcique confie : « J’ai un défaut de fabrication. Je ne donne rien aux êtres, je me méprise. ». Le chemin est donc encore bien long avant qu'il ne parvienne à communiquer avec les autres notamment parce que ce changement passe par l'acceptation de soi.

Sélectionné au Festival de Cannes en 1978, Ecce Bombo s'avère être un petit bijou cinématographique passé quasi-inaperçu en France. Film dramatique et ironique, le film a cependant remporté un beau succès en Italie où il a été perçu comme une comédie.

Erin

 
 
 

Photos du film :