Réalisé par : Pascal Laugier
Avec : Jessica Biel, Jodelle Ferland, Stephen McHattie, William B. Davis, Samantha Ferris, Eve Harlow
Sur un scénario de : Pascal Laugier avec une musique de : Todd Bryanton
Genre : Thriller
Film Canadien réalisé en 2012

 

 

Synopsis du film :
À Cold Rock, petite ville minière isolée des États-Unis, de nombreux enfants ont disparu sans laisser de traces au fil des années, et n'ont jamais été retrouvés. Chaque habitant semble avoir sa théorie sur le sujet mais pour Julia (Jessica Biel), le médecin dans cette ville sinistrée, ce ne sont que des légendes urbaines. Une nuit, son fils de 6 ans est enlevé sous ses yeux par un individu mystérieux. Elle se lance à sa poursuite sachant que si elle le perd de vue, elle ne reverra jamais son enfant.

 
 

Analyse de film :

Critique analytique :

Il vous est déconseillé de lire cette critique si vous n'avez pas vu le film car cette dernière révèle l'intrigue.

The Secret est un thriller réussi qui parvient à mener le spectateur par le bout du nez. Ainsi, dans cette ville désolée qu'est Cold Rock, l'on suit Julia, une infirmière qui semble avoir du boulot sur la planche. En effet, le film commence par l'accouchement surprise d'une jeune fille mineure, ce qui plante immédiatement le décor. Le personnage de Julia apparaît immédiatement comme sympathique et prête à aider les autres. Veuve, elle vit dans l'ombre de son mari médecin qui apportait tant aux habitants de la ville. Sa vie bascule un soir lorsque son fils David est kidnappé sans aucun par le Tall Man dont tout le monde parle en ville et qui a déjà fait 18 victimes.

The Secret

Pascal Laugier joue sur la croyance des habitants sur une légende urbaine.

La thèse de l'intervention fantastique est suggérée visuellement rappelant notamment via le générique la merveilleuse série Twin Peaks de David Lynch. Cet aspect fantastique est d'ailleurs accentué par le titre original qui est The Tall Man.

Le point fort de The secret, c'est sans doute sa narration. Tout d'abord, la voix-off est bien utilisée et n'est pas oubliée en cours de route. Paradoxalement, cette voix-off appartient à un personnage qui ne parle pas durant tout le film. Cela contribue forcément au twist final.

Il ne faut pas s'attendre à un twist final à vous couper le souffle. Pascal Laugier a opté pour plusieurs rebondissements relativement bien dosés puisque ils contribuent à donner un bon rythme au film. Ainsi, difficile de deviner que Julia n'est pas la femme parfaite qu'elle semble être. Lorsqu'elle se lance à la poursuite de son fils kidnappé, sa rage de récupérer David ne peut pas laisser deviner que c'est en fait elle la kidnappeuse d'enfants et non pas la personne qui conduit le fourgon et qui est venu embarquer le petit garçon. Comme le dit Jenny à la fin du film, Julia a été brièvement une mère pour chacun des enfants qu'elle a kidnappé afin de les confier à des familles riches. Il est intéressant de noter que Pascal Laugier n'opte pas pour le thèse de la folie pour justifier les actes de Julia. Ainsi, il filme une femme bouleversée mais, parfaitement convaincue de ses idées, confesser ses actes.

The Secret

Plus qu'un thriller The secret pose un véritable débat sans jamais juger. En effet, le film permet à Julia et son mari censé mort de s'exprimer, de donner les raisons qui les ont poussé à kidnapper des enfants de Cold Rock, une ville s'enfonçant un peu plus chaque jour dans la pauvreté pour les faire adopter illégalement à des familles riches qui pourront répondre à tous leurs besoins financiers. Par le biais de Jenny incarnée par Jodelle Ferland, le film trouve un moyen de faire parler l'un de ces enfants kidnappés et confiés à une autre famille. Après avoir vu que les enfants étaient préparés à oublier leur ancienne vie, Jenny nous livre ses sentiments sur sa nouvelle vie et son ancienne vie. Elle ne parvient pas à juger qui a fait le bien, qui a fait le mal et si tout simplement si le Bien et le Mal existent. Bref, Pascal Laugier pose les questions suivantes : les enfants sont-ils plus heureux dans leurs familles respectives même si elles sont pauvres, sans éducation et etc ... ou dans des familles riches pouvant leur permettre de faire des études et etc ... ? A vous de voir ... Le film de Pascal Laugier a donc le mérite d'interpeller, de faire réfléchir sur les classes sociales, sur l'éducation et tout simplement le bien-être d'un enfant, mais aussi de répondre à la question du début du film qui est : quel est donc le mal qui ronge cette ville ? A priori, il ne s'agit ni d'un être fantastique, ni d'un tueur d'enfants. Le véritable mal qui ronge cette ville c'est le chômage et la misère. C'est d'ailleurs pour cette raison que le film insiste tant sur la fermeture de la mine.

The Secret

Jessica Biel obtient là son premier vrai grand rôle au cinéma. Et l'actrice réussit à nous faire tomber dans le piège. Son visage d'ange a bien du mal à convaincre le spectateur de sa culpabilité en ce qui concerne les enlèvements d'enfants et pourtant il ne faut pas se méfier des apparences.

Pascal Laugier signe donc un bon thriller aux rebondissements nombreux tout en parvenant à raconter une histoire cohérente et crédible qui tente de trouver une explication aux enlèvements d'enfants. Le point faible du film est le manque voire l'absence d'émotion alors que la situation du film s'y prête bien. Et ça c'est vraiment dommage !

Erin

 
 
 

Photos du film :