Réalisé par : Ryôsuke Nakamura et Masayuki Kojima
Avec : Aya Ueto, Ryûnosuke Kamiki
Sur un scénario de : Ryuta Hourai avec une musique de : Keisuke Shinohara
Genre : Animation
Film Japonais réalisé en 2007

 

 

Synopsis du film :
Une variation sur l'apprentissage du piano entre deux adolescents talentueux : l'un fils de bonne famille, l'autre, enfant des rues mais ayant en commun Mozart et Chopin.

 
 

Analyse de film :

Critique :

Adaptation du manga du même nom de Makoto Isshiki, Piano Forest place la musique au cœur du film comme au cœur de la vie des personnages principaux. La musique est un sublime mélange des œuvres classiques des plus grands compositeurs : Mozart, Chopin, Beethoven, et de la bande son composée par Keisuke Shinohara. Elle permet de créer un univers poétique à l'image de ce piano éclairé par la lune au cœur de la forêt.

Piano Forest

Destiné aux enfants, les personnages de Kai, petit génie ayant l'oreille absolue et issu d'un milieu défavorisé, et de Shuhei un petit garçon issu d'un milieu aisé sont attachants. Leur amitié qui va au delà de leurs différences sociales est particulièrement touchante. Sans pousser la réflexion trop loin, le film souligne la différence entre la ville et la campagne et les différences sociales qui en résultent.

Le personnage du professeur Ajino, pianiste de génie au destin brisé est émouvant.

Enfin, le piano de la forêt, et c'est l'une des grandes réussites du film, est un personnage à part entière qui s'illumine lorsque Kai joue. Tel un personnage classique, le piano a une existence tragique. Objet du succès d'Ajino, il se retrouve dans un cabaret qui fait faillite et semble vouer à finir ses jours dans la forêt. Revivant grâce au jeu de Kai, le piano retrouve sa beauté d'antan. Kai quant à lui, semble être touché par la grâce quand il joue.

Piano Forest

A travers le personnage de Kai qui refuse d'apprendre, Piano Forest nous pousse à une réflexion sur l'apprentissage chez les enfants mais aussi sur l'exigence demandée par certains arts.

Erin

 
 
 

Photos du film :