Réalisé par : Terence Davies
Avec : Rachel Weisz, Tom Hiddleston, Simon Russell Beale, Ann Mitchell
Sur un scénario de : Terence Davies avec une musique de :
Genre : Drame
Film Britannique réalisé en 2012

 

 

Synopsis du film :
Hester Collyer, épouse de Sir William Collyer, haut magistrat britannique, mène une vie privilégiée dans le Londres des années 1950. A la grande surprise de son entourage, elle quitte son mari pour Freddie Page, ancien pilote de la Royal Air Force, dont elle s'est éperdument éprise. Sir William refusant de divorcer, Hester doit choisir entre le confort de son mariage et la passion.

 
 

Analyse de film :

Critique analytique :

Le titre The Deep Blue Sea trouve son origine dans l'expression anglaise : "between the devil and the deep blue sea", employée pour parler d'un dilemme terrible entre deux choix dont on ne peut tirer aucun profit. Et c'est exactement ce qui va arriver à Hester.

A partir des déchirements d'Hester qui se trouve prise entre deux feux : le confort de son foyer avec son riche époux et la passion amoureuse avec son amant, Terence Davies propose une réflexion sur l'amour absolu et le désir. Comme Sir William Collyer, le spectateur est amené à penser que Hester s'ennuie auprès de son mari formaté par les conventions rigides de la société anglaise de l'époque. Pourtant, Hester va bientôt lui expliquer que son histoire n'est pas simplement une question de désir. Même si l'on ne doute pas de l'amour sincère d'Hester, plusieurs éléments pousse quand même à croire que l'attraction de la chair ne laisse pas la jeune femme indifférente. Ainsi, le film enchaîne deux scènes très révélatrices. Dans l'une, l'on voit Hester faire l'amour avec Freddie. Dans l'autre, l'on voit son mari lui expliquer l'intérêt des lits séparés.

The Deep Blue Sea

Le réalisateur utilise une structure en flash-back pour nous raconter rapidement comment Freddie et Hester se sont aimés. Ces flash-back viennent directement de la mémoire de la jeune femme qui a tenté de mettre fin à ses jours. Ces souvenirs se mêlent à la situation présente c'est à dire à partir du jour où Hester a voulu commettre l'irréparable. Sa tentative de suicide va avoir des conséquences sur son couple adultère. Il est donc très intéressant de voir comment les évènements se déroulent à partir du moment où tout bascule. Même si le film perd en tension à cause de cela, le fait même que le film commence au début de la fin de l'histoire d'Hester et de Freddie donne l'impression que le temps est ligué contre leur histoire.

Au delà de l'histoire d'amour, le véritable intérêt du film réside dans son traitement du poids de l'histoire et de la mémoire sur les relations humaines.

Freddie est un ancien pilote de la RAF qui a vécu la guerre de plein fouet. Comme le dit Hester elle même, après 1940, sa vie n'a plus jamais été la même. Ce que Freddie a vécu pour défendre la population anglaise, pour éviter que son pays ne soit envahi par l'ennemi nazi, Hester ne peut même pas l'imaginer. Cette expérience sépare les amants comme on le voit lors d'une scène de dispute où Freddie ne manque pas de rappeler à Hester qu'il s'est battu pour des gens comme elle. Il ne supporte pas l'idée qu'Hester ait pu vouloir se donner la mort alors que cette dernière lui a enlevé tant de frères d'armes.

Privilégiée, Hester a tout de même vécu la guerre comme la plupart de la population anglaise de cette époque. Elle a survécu aux bombardements allemands sur la ville de Londres et reçoit encore ses tickets de rationnements, en vigueur jusqu'en 1954. La plus belle scène du film, celle où l'on voit la population réfugiée dans le métro pendant les bombardements, chantée le chant traditionnel irlandais Molly Malone, montre bien à quel point Hester a elle aussi été traumatisée par cette guerre.

L'histoire de Freddie et d'Hester a beau être le fruit de la guerre, cette dernière est aussi la principale cause de leur séparation. Ainsi, Hester comprend rapidement qu'elle ne l'aime pas comme lui il l'aime. Et le spectateur le ressent parfaitement. Hester a l'air de beaucoup plus aimer Freddie que lui l'aime. Pourtant, ce n'est pas une question de puissance des sentiments. Freddie est un homme détruit qui ne retrouvera jamais les sensations fortes qu'il a éprouvé à la guerre. Même une passion amoureuse dévorante ne pourra plus jamais lui procurer de telles sensations. Freddie en est d'ailleurs parfaitement conscient et c'est sans doute pour cette raison qu'il accepte volontiers un poste de pilote à l'autre bout du monde. Freddie est coincé dans ce passé dont il ne pourra jamais se libérer. C'est d'ailleurs ce que révèle la scène de dispute au musée. Alors que Hester apprécie les œuvres cubistes, contemporaine de son époque, Freddie préfère aller voir les œuvres impressionnistes : des œuvres qui représentent la réalité et qui sont surtout antérieures au cubisme.

The Deep Blue Sea

Le film montre que le peuple anglais est soudé face à la guerre et aux années d'après guerre qui sont encore bien difficiles. Cette union est symbolisée par les chants traditionnels repris en chœur dans les pubs. Le couple formé par Freddie et Hester est dans un sens une métaphore de ce qui se passe en Angleterre à cette période. Comme dans le couple, les classes sociales s'opposent et les différences sont exacerbées par la guerre. Ces scènes de solidarité face à l'adversité contrastent avec la rupture amoureuse et la dramatisent dans un sens.

Le personnage d'Hester dont le prénom est tiré de l'héroïne de La lettre écarlate de Nathaniel Hawthorne est fascinant. Elle oscille sans cesse entre fragilité et force. Quitte à tout perdre, Hester assume ses sentiments et sa passion pour Freddie qui ne la rend pas complètement heureuse. Hester est une femme moderne qui fait face aux conventions d'une société figée dans le temps et s'oppose clairement aux hommes qui ne veulent pas voir la condition féminine évoluer. Ainsi, elle reproche à son mari d'être comme son père, pétri par son éducation bourgeoise et moraliste. En choisissant la passion, elle entame la construction de sa propre histoire et donc sa libération même si cela nécessite de passer par la destruction d'un mariage et d'elle-même. Est-ce comme cela que l'on doit comprendre le dernier plan de Terence Davies sur les ruines londoniennes ?

The Deep Blue Sea

The Deep Blue Sea est une belle réussite cinématographique qui nous replonge dans l'ambiance des années 1950. Porté par la musique de Samuel Barber, cette adaptation de la pièce de Terence Rattigan est d'une beauté incroyable. Enfin, notons la performance de Rachel Weisz qui est absolument magnifique dans ce rôle et qui joue avec une grâce infinie.

Erin

 
 
 

Photos du film :