Réalisé par : Nanni Moretti
Avec : Nanni Moretti, Silvio Orlando, Silvia Nono, Pietro Moretti, Agata Apicella Moretti, Daniele Luchetti
Sur un scénario de : Nanni Moretti avec une musique de : Ludovico Einaudi
Genre : Comédie
Film Italien réalisé en 1998

 

 

Synopsis du film :
Journal filmé qui commence le 28 mars 1994, le jour du résultat des élections où la droite a gagné, pour se terminer en août 1997, le jour du quarante-quatrième anniversaire de l'auteur. Pendant ce temps, le gouvernement a changé, un bébé est né, une comédie musicale est en gestation et un documentaire sur l'Italie est réalisé...

 
 

Analyse de film :

Critique analytique :

Sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes en 1998, Aprile est un subtil mélange entre la vie publique et la vie privée. En choisissant Aprile pour titre, Nanni Moretti n'oriente pas le spectateur qui verra en fonction de sa sensibilité un film très politique ou au contraire un film très intime. Dans un sens, Aprile est un film sur la famille, que ce soit la nation ou la famille composée de membres liés par des liens de parenté.

Aprile

Un film politique

Aprile désigne dans un premier temps le mois durant lequel la gauche italienne a remporté les élections en 1996. ¨Pourtant le film commence en 1994 avec l'arrivée de la droite au pouvoir.

Nanni Moretti fixe sur la pellicule des souvenirs de cette Italie malade qu'il a désespérément envie de voir aller mieux.

La critique politique passe aussi par la critique des médias et en particulier de la presse italienne qui apparaît comme uniforme et artificielle. Ainsi, le réalisateur jouant son propre rôle n'hésite pas à s'enrouler dans une immense couverture faite de coupures de presse. Ce patchwork montre bien que tous les articles se confondent parce que finalement ils disent la même chose. Pour dénoncer cette médiocrité de la presse, Moretti va jusqu'à semer au vent les coupures qui ne méritent à ses yeux que l'oubli. L'écran de télévision est aussi très présent dans le film, et cela est sans doute un moyen pour le réalisateur de dénoncer le fait que Silvio Berlusconi alors au pouvoir détenait et détient toujours une grande partie des chaînes télévisées en Italie (Mediaset). Comment être neutre et délivrer des informations pertinentes si ces chaînes sont détenues par un homme politique en fonction ? Est-ce possible ?

Au delà même des élections, Nanni Moretti s'intéresse plus largement à ce qui se passe en Italie dans ces années-là. Filmées de manière documentaire, de nombreuses scènes montrent des évènements réels : la manifestation du 25 Avril 1994 à Milan, l'interview de Corrado Stajano, la déclaration d'indépendance de la Padanie faite par Umberto Bossi, l'arrivée des réfugiés albanais à Brindisi en 1997. L'on voit donc bien que le réalisateur ne s'intéresse pas seulement aux élections d'Avril 1996. Il filme en guise de témoignage une période de l'Italie. Comme Moretti le dit lui-même dans des entretiens notamment avec Jean A Gili, il filme une période à laquelle étonnamment le cinéma italien ne s'est pas intéressé. Ce sera d'ailleurs en partie le propos de Le Caïman (2006).

Enfin, la scène au Speakers' Corner au Hyde Park de Londres est assez révélatrice. Délivrant un discours enflammé au beau milieu de personnes n'y comprenant pas un mot, Nanni Moretti parle politique dans un pays où le gouvernement finance quand même des films d'opposition.

Aprile

Un film intime

Sans musique originale, Aprile est parcouru de musiques de l'époque écoutées par Moretti. Cela permet d'ancrer encore un peu plus le film dans son époque mais aussi de rentrer dans l'intimité du réalisateur et de sa famille. Le mois d'Avril est également un mois important pour le réalisateur puisque c'est le 18 Avril 1996 que Pietro, son fils a vu le jour. Cette naissance lui permet de montrer ses différents sentiments allant de l'appréhension au questionnement en passant par la joie. Nous retiendrons en particulier la scène montrant Moretti à Vespa le soir de la victoire de la Gauche célébrant sa propre victoire, celle de la paternité en criant : 4 kilos 200 ! Ce type de scène fait plaisir à voir. Entre liberté et joie de vivre, l'on est forcément emporté par tant de bonne humeur.

Aprile

Le cinéma

Grâce au projet de la comédie musicale sur un pâtissier trotskyste dans les années 1950, Moretti connecte son film à la fiction. Cet élément cinématographique n'est pas le seul du film. Après abondamment critiquer les critiques de cinéma dans Journal Intime, le réalisateur maintient un lien avec le 7ème art en parlant souvent de cinéma ou tout simplement en se filmant aller au cinéma. Ce lien avec le cinéma et en particulier avec la salle de cinéma n'est pas étonnant puisque Nanni Moretti a ouvert en 1991.

Erin

 
 
 

Photos du film :