Réalisé par : Krzysztof Kieslowski
Avec : Irène Jacob, Philippe Volter, Guillaume de Tonquédec
Sur un scénario de : Krzysztof Kieslowski Krzysztof Piesiewicz avec une musique de : Zbigniew Preisner
Genre : Drame
Film Franco-Polonais réalisé en 1991

 

 

Synopsis du film :
Il y a 20 ans dans deux villes différentes (en France et en Pologne) naquirent deux petites filles pareilles. Elles n'ont rien en commun, ni père, ni mère, ni grands parents, et leurs familles ne se sont jamais connues. Pourtant elles sont identiques : toutes deux gauchères, aiment marcher les pieds nus, et le contact d'un anneau d'or sur leurs paupières. Et surtout, toutes deux ont une voix magnifique, sublime, un sens musical absolu, et la même malformation cardiaque difficilement détectable. L'une profitera des expériences et de la sagesse de l'autre sans le savoir. Comme si chaque fois que la première se blessait avec un objet la seconde évitait le contact de ce même objet. C'est une histoire d'amour, simple et émouvante. L'histoire d'une vie qui continue, quittant un être pour se perpétuer dans le corps et l'âme d'un autre être.

 
 

Analyse de film :

Critique :

La double vie de Véronique est un film étrange porté par une musique sublime et envoûtante signée Zbigniew Preisner.

Le film se découpe clairement en deux parties. La première se déroule en Pologne où vit Weronika. Souffrant d'une maladie du cœur, la jeune fille qui a un véritable don pour le chant, donne le meilleur d'elle-même pour son art. Très peu de temps après, elle meurt en plein concert. Bien que le spectateur soit dans un premier temps surpris par une mort aussi rapide, la mort de Weronika a en réalité été annoncée. En effet, en se promenant dans la rue, Weronika a croisé son sosie. Comme dans certaines légendes, voir son double est un signe de mort. Après la mort de Weronika, Véronique son sosie français voit sa vie changer. Soudainement, elle arrête le chant sans raison. Partageant une ressemblance physique évidente, les mêmes évènements se produisent dans les vies de Weronika et de Véronique.

La double vie de Véronique

L'on comprend alors que l'esprit de Weronika semble protéger Véronique. Toutes les expériences négatives de Weronika vont permettre à Véronique de ne pas commettre les mêmes erreurs : se brûler la main, continuer le chant jusqu'à en mourir et etc ...Bref, le hasard ne semble plus avoir sa place dans le monde. Le personnage du marionnettiste apparaît comme la représentation du destin. C'est lui qui tire les ficelles et met en place un jeu de piste afin de rencontrer Véronique. C'est d'ailleurs lui qui permet à Véronique de se rendre compte que son étrange sensation de ne pas être seule est juste.

La double vie de Véronique

Irène Jacob qui joue à la fois le rôle de Véronique et celui de Weronika est époustouflante. Elle parvient à donner à ces personnages si proches et si loin, deux personnalités bien distinctes. L'on comprend parfaitement pour quelle raison elle a obtenu un prix d'interprétation à Cannes en 1991.

Le film est parcouru par une atmosphère étrange, inquiétante à certains moments, voire carrément fantastique. Sensuel et sensoriel, La Double Vie de Véronique est un film dont l'esthétique est époustouflante et dont l'histoire hante les esprits.

Erin

 
 
 

Photos du film :