Réalisé par : Aki Kaurismaki
Avec : André Wilms, Kati Outinen, Jean-Pierre Darroussin, Blondin Miguel
Sur un scénario de : Aki Kaurismaki avec une musique de :
Genre : Comédie dramatique
Film Finlandais réalisé en 2011

 

 

Synopsis du film :
Marcel Marx, ex-écrivain et bohème renommé, s'est exilé volontairement dans la ville portuaire du Havre où son métier honorable mais non rémunérateur de cireur de chaussures lui donne le sentiment d'être plus proche du peuple en le servant. Il a fait le deuil de son ambition littéraire et mène une vie satisfaisante dans le triangle constitué par le bistrot du coin, son travail et sa femme Arletty, quand le destin met brusquement sur son chemin un enfant immigré originaire d'Afrique noire. Quand au même moment, Arletty tombe gravement malade et doit s'aliter, Marcel doit à nouveau combattre le mur froid de l'indifférence humaine avec pour seules armes, son optimisme inné et la solidarité têtue des habitants de son quartier. Il affronte la mécanique aveugle d'un Etat de droit occidental, représenté par l'étau de la police qui se resserre de plus en plus sur le jeune garçon réfugié. Il est temps pour Marcel de cirer ses chaussures et de montrer les dents.

 
 

Analyse de film :

Critique analytique :

Le Havre est un subtil mélange des genres. Entre burlesque et théâtralité, le réalisateur finlandais signe un film à la fois ancré dans l'actualité (l'immigration, la jungle à Calais) et dans le passé. En effet, les noms des personnages semblent tous venir d'une autre époque : Marcel, Arletty (comme l'actrice), l'inspecteur Monet (comme le peintre). Mais ce n'est pas tout. Monet roule dans une vieille voiture : une R16; et Marcel est cireur de chaussures, un métier qui a, pour ainsi dire, disparu.

Le Havre

La profession de Marcel permet à Kaurismaki d'imposer sa vision communiste du monde. Marcel Marx est traité de terroriste par un vendeur de chaussures parce qu'il cire des chaussures devant la boutique de ce dernier. Le réalisateur enchaîne les plans sur les chaussures, montrant ainsi que les chaussures en cuir ne courent plus les rues. Qu'est ce que cela signifie ? Cirer les chaussures permet de les entretenir et donc de les conserver plus longtemps. Mais dans un monde aussi capitaliste que le nôtre, et dans lequel la surconsommation est devenue le maître-mot, cirer des chaussures est synonyme de menace.

Le Havre

Le film fonctionne parce que le réalisateur raconte une histoire universelle mettant en avant les valeurs humaines telles que la solidarité. Marcel va aider le jeune Idrissa à rejoindre sa mère en Angleterre mais il n'est pas le seul acteur concerné dans la réussite du projet. Tous les amis de Marcel vont l'aider, comme ils le peuvent avec leurs petits moyens. L'inspecteur Monet va quant à lui, fermer les yeux sur ce que fait Marcel pour Idrissa, parce que ce jeune garçon ne met personne en danger.

Le Havre

En français, le mot "havre" signifie "refuge". En effet, la ville et quelques uns de ses habitants permettent à Idrissa de se réfugier. Le Havre apparaît également comme un refuge pour Marcel qui ne semble pouvoir vivre ailleurs. La rencontre entre Marcel et Idrissa permet à chacun des personnages d'évoluer de son côté. A la fin, ils en ressortent tous les deux grandis. C'est d'ailleurs pour cette raison que la femme de Marcel disparaît une bonne partie du film à cause de son cancer. Devant se débrouiller seul, aider Idrissa va lui permettre d'aller de l'avant.

Le Havre

Soyons honnêtes, Le Havre est un ovni cinématographique dont le style pourrait dérouter un certain nombre de spectateurs. En effet, l'on est peu habitué à voir des acteurs de cinéma s'adresser directement aux spectateurs comme au théâtre.
Entre générosité et nostalgie, le décalage burlesque mis en scène par Kaurismaki séduit par son engagement simple, efficace et sincère.

Erin

 
 
 

Photos du film :