Réalisé par : Robert Mulligan
Avec : Uta Hagen, Diana Muldaur, Chris Udvarnoky, Martin Udvarnoky
Sur un scénario de : Tom Tryon avec une musique de : Jerry Goldsmith
Genre : Drame
Film Américain réalisé en 1972

 

 

Synopsis du film :
Elevés par leur grand-mère Ada, les jumeaux Niles and Holland Perry vivent paisiblement dans une ferme du Connecticut... Mais, un beau jour, des évènements étranges et tragiques commencent à se produire. Tout laisse à penser que l'un des deux frères a quelque chose de diabolique en lui...

 
 

Analyse de film :

Critique :

Bien que le réalisateur tente de nous faire croire à l'existence d'Holland, il est aisé de comprendre que le gamin n'est physiquement plus là depuis un bon moment. Notons que cela est probablement dû aux films vus et connus abordant le même sujet et tirant les mêmes ficelles. Cependant cette découverte n'entache en rien le suspense et la véritable révélation du film. En effet, l'on comprend que Niles continue de communiquer d'un moins ou d'un autre avec son jumeau. Communique-t-il vraiment par delà la mort ? Est-il schizophrène et croit-il communiquer avec lui ? Toutes les hypothèses sont ouvertes. Cependant, une scène semble nous orienter vers une explication. Dans cette scène, l'on voit le jeune Niles se levait en pleine nuit pour aller voir son jumeau dans son cercueil. Il semble être poussé par une voix, celle de son frère. Les jumeaux sont-ils connectés ? Possible. En tout cas, c'est en suivant la voix d'Holland que Niles agit et prend la bague.
Comme la grand-mère, nous sommes d'abord tentés de croire que Niles est seulement sous le choc de la mort de son jumeau et continue à le faire vivre. La grand-mère a mis en place un jeu avec Niles et l'a entraîné à se mettre à la place d'un animal ou d'un homme. Niles est très fort à ce jeu là. S'est-il pris au jeu en se prenant pour son frère ? C'est l'explication la plus probable. En se substituant mentalement à son frère jumeau, ayant donc la même apparence que lui, Niles s'est perdu entre les deux personnalités. Étant composé comme tout le monde d'un bon et d'un mauvais côté, il laisse ses instincts meurtriers s'exprimer à travers la personnalité de son frère. Ainsi, il ne se sent pas responsable des actes connus.

L'Autre

En dépit de toutes les explications rationnelles, un sentiment d'irrationnel plane sur le film. Holland, le jumeau décédé semble être une mauvaise personne alors que Niles semble être plutôt gentil. En ce sens, Niles serait innocent et ses actes meurtriers ne seraient que le fruit de sa possession par son frère. Tout est possible. La dernière scène du film suggère d'ailleurs cet aspect fantastique. La grand-mère bien décidée à mettre fin au carnage après la mort d'un bébé innocent, s'enferme dans la grange avec Niles et y met le feu. Le lendemain tout a brûlé. Mais au sol git un cadenas sectionné, indiquant la possible fuite de Niles, comme sauvé par une force inexplicable.

L'Autre

Avec ce film qui est une adaptation du roman du même nom de Tom Tryon, Robert Mulligan aborde le thème de la gémellité, de la schizophrénie motivée par la douleur du deuil mais aussi l'amour protecteur. En effet, si le jeu a un effet destructeur sur Niles, la grand-mère avait appris ce jeu à son petit-fils pour l'aider à faire son deuil et pour soulager sa douleur.

Erin

 
 
 

Photos du film :