Réalisé par : Billy Wilder
Avec : Gary Cooper, Audrey Hepburn, Maurice Chevalier
Sur un scénario de : I.A.L. Diamond et Billy Wilder avec une musique de :
Genre : Comédie romantique
Film Américain réalisé en 1957

 

 

Synopsis du film :
A Paris, le détective privé Claude Chavasse est spécialisé dans les affaires d'adultère. Sa fille, Ariane, est fascinée par son travail et plus particulièrement par le cas du playboy Frank Flannagan. Lorsqu'Ariane surprend un client de son père menaçant de tuer Flannagan, elle court prévenir ce dernier du danger qui l'attend. Quand le client jaloux débarque à l'hôtel, il trouve le millionnaire en compagnie d'Ariane et non de sa femme infidèle. Intrigué, Flannagan organise un rendez-vous avec elle le lendemain après-midi...

 
 

Analyse de film :

Critique :

Ariane est l'adaptation du roman Ariane, jeune fille russe (1920) de Claude Anet.
Cette comédie romantique aborde le thème plus sérieux de l'histoire d'amour entre une très jeune fille et un homme d'âge mûr (plus de vingt ans de différence entre Ariane et Flannagan). Ce  thème sulfureux est quelque peu atténué par les dernières phrases du film racontant qu'Ariane et Flannagan se sont mariés et que leur relation est donc désormais légitime.

Ariane

Alors qu'Ariane, jeune fille innocente et Frank Flannagan grand séducteur n'auraient jamais dû se rencontrer, leur rencontre inverse petit à petit les rôles. Pour séduire Flannagan, Ariane s'invente une vie de femme libérée et mûre qui croque les hommes.Ce jeu ne montre-t-il pas qu'Ariane est avant tout motivée par une irrésistible envie de s'émanciper et de goûter au jeu de l'amour ? Quant à Flannagan, il est sincèrement séduit par Ariane, qui ne correspond pas au type de femmes qu'il charme habituellement. Flannagan est plutôt attiré par les femmes mariées.

Ariane

Avec le personnage d'Ariane, Billy Wilder aborde en filigrane le thème de l'apparence dans la séduction et le jeu amoureux. Le père d'Ariane est un détective privé spécialisé dans l'adultère. Il ne perçoit pourtant pas les mensonges de sa fille jusqu'à ce qu'une enquête lui révèle que sa fille n'est pas aussi sage qu'elle en a l'air. Avec son visage enfantin, Ariane parvient à duper tout le monde.

A vouloir trop paraître, peut-on oublier ce que l'on est vraiment ? C'est une des possibilités envisagées par le film. En effet, à mesure que la relation entre Ariane et Flannagan avance, elle joue de moins en moins du violon, jusqu'à ne plus en jouer du tout puisqu'elle laisse son instrument pour rejoindre son amoureux dans le train qui s'en va.

Ariane est une comédie parfois cynique rappelant les films d'Ernst Lubitsch. La force du film de Wilder c'est sa subtilité à aborder des thèmes sérieux voire carrément déplaisants.

Erin

 
 
 

Photos du film :