Réalisé par : Blake Edwards
Avec : Audrey Hepburn, George Peppard, Patricia Neal, Buddy Ebsen
Sur un scénario de : George Axelrod avec une musique de : Henry Mancini
Genre : Comédie romantique
Film Américain réalisé en 1961

 

 

Synopsis du film :
Une croqueuse de diamants cherche à épouser un homme riche alors que son voisin écrivain s'intéresse à elle. La jolie Holly fait également en toute innocence le messager pour un truand notoire. Lorsque la police l'interroge, elle n'a aucun mal à prouver son innocence mais son futur époux, riche planteur brésilien, s'éloigne par peur du scandale. L'écrivain en profite pour consoler la belle.

 
 

Analyse de film :

Critique:

Adapté d'une nouvelle de Truman Capote, Diamants sur canapé a traversé les époques, parce que c'est un conte de fées moderne, universel et intemporel. La fragile et élégante Holly Golightly incarnée par la rayonnante Audrey Hepburn est une sorte de princesse urbaine, dépourvue d'argent et recherchant désespérément un prince charmant qui pourrait la sortir de sa situation.

Diamants sur Canapé

Blake Edwards truffe son film de gags flirtant avec le burlesque et ajoute une pincée de romance pour en faire une parfaite comédie romantique. Mais ce qui frappe c'est sa lucidité sur la société de son époque. L'on consomme à outrance sans doute pour palier à des manques plus profonds. Holly par exemple a du mal à accepter ses origines sociales, bien loin du monde chic qu'elle côtoie. Les apparences dominent le petit monde d'Holly. Toute son existence passe par les apparences. Attirée par l'argent comme le fer est attiré par un aimant, Holly est une matérialiste, une sorte de material girl avant l'heure. Holly vit de ses charmes en attendant d'attraper dans ses filets un homme riche susceptible de l'épouser. La situation de Paul Varjak est sensiblement la même. Écrivain attendant le succès, Paul est un gigolo. En dépit de cette luxure, les personnages principaux sont attachants car ils se débattent comme ils le peuvent dans ce monde cruel. Au delà des apparences, Holly et Paul sont des personnes sensibles rêvant simplement d'une vie meilleure et se voilant un peu la face par rapport à leur situation. Et pourtant Holly est une menteuse invétérée. De son vrai nom Lula Mae Barnes, Holly vient du Texas et sa famille n'a rien à voir avec le milieu bourgeois new-yorkais dont la principale occupation est de faire la fête. Ce qui touche chez Holly c'est justement ce mensonge sur sa vie. Prétendant être heureuse, l'on comprend aisément que cela n'est qu'une couverture cachant une terrible détresse. Dans un sens, elle a raison de se comparer à son chat, un SDF. Cachée derrière ses grosses lunettes noires, ses robes de grands couturiers et ses bijoux, Holly s'est bâtie un havre pour préserver sa petite âme fragile.

Diamants sur Canapé

Bien que la mélancolie des personnages soit perceptible à chaque instant, le film opte pour un ton léger. La rencontre de Holly et Paul va mettre Holly face à elle-même. Il est quand même triste de voir que jusqu'à la dernière minute, Holly préfère la sécurité de l'argent que l'amour sincère d'un homme. Même lorsque Holly choisit l'amour de Paul, l'on ne peut s'empêcher d'éprouver une certaine anxiété. L'amour parviendra-t-il à changer leur mentalité ? L'amour leur permettra-t-il d'abandonner les apparences pour vivre honnêtement et heureux ? Rien n'est moins sûr.

Diamants sur Canapé

Erin

 
 
 

Photos du film :