Réalisé par : Catherine Hardwicke
Avec : Kristen Stewart, Robert Pattinson, Billy Burke, Peter Facinelli, Ashley Greene, Nikki Reed, Jackson Rathbone, Kellan Lutz, Elizabeth Reaser, Cam Gigandet, Rachelle LeFevre
Sur un scénario de : Melissa Rosenberg avec une musique de : Carter Burwell
Genre : Fantastique
Film Américain réalisé en 2008

 

 

Synopsis du film :
Isabella Swan, 17 ans, déménage à Forks, petite ville pluvieuse dans l'Etat de Washington, pour vivre avec son père. Elle s'attend à ce que sa nouvelle vie soit aussi ennuyeuse que la ville elle-même. Or, au lycée, elle est terriblement intriguée par le comportement d'une étrange fratrie, deux filles et trois garçons. Bella tombe follement amoureuse de l'un d'eux, Edward Cullen. Une relation sensuelle et dangereuse commence alors entre les deux jeunes gens : lorsque Isabella comprend que Edward est un vampire, il est déjà trop tard.

 
 

Analyse de film :

Critique :

J'ai tout d'abord aimé la réalisation sobre du film. On aurait pû abuser d'effets spéciaux comme l'on voit dans beaucoup de films fantastiques de nos jours, or, ici ce n'est pas le cas. Les personnages sont bien présentés, la voix off sympa (en tout cas, pas désagréable). Il y a une belle photographie également. Il y a aussi des plans et des paysages magnifiques. Les acteurs sont dans l'ensemble bon (même si Robert Pattinson est celui qui s'en sort le mieux). La scène du combat et celle du base ball (avec Supermassive Black Hole) sont à retenir. J'ai bien aimé la petite apparition de Stephenie Meyer, l'auteure du roman.

Twilight - Chapitre 1 : fascination

Il y a tout de même des longueurs et le film met un peu de temps à commencer. A cause du sujet, du décor et du choix de certains acteurs (qui ne sont pas mauvais), l'ensemble du film est comment dire... lisse. Et malgré la bonne BO, je n'aurai pas terminé le film avec 15 Step de Radiohead. Je trouve que c'est juste un drôle de choix pour ce genre de film.

C'est pas vraiment un film de vampires, c'est plutôt un film d'amour. Le fantastique n'est qu'un prétexte pour aborder les amours difficiles et sensuelles de ces deux ados.

Twilight - Chapitre 1 : fascination

C'est un film pas forcément que pour les ados (même si c'est le public visé) mais ça reste un bon film sur les ados : l'école, l'amour, les autres, la famille... Les différents sujets sont bien traités. Egalement une belle réflexion sur l'immortalité et notre place dans la société, notre intégration etc...

Même si c'est franchement guimauve, ça se regarde tout de même facilement. Le film n'est pas désagréable. Dommage qu'il y ait toutes ces groupies qui gueulent comme des veaux à la sortie ou avant de rentrer dans la salle, ça enlève de la crédibilité.

Tinalakiller

Critique :

Comme des millions d'adolescentes, Bella Swan, lycéenne tombe amoureuse d'un garçon. Mais rebondissement elle s'aperçoit que Edward Cullen est un vampire. Et alors ? Le film de Catherine Hardwicke se contente d'exposer des faits. Bella découvre qu'Edward est un vampire mais rien ne découle vraiment de cette stupéfiante découverte. Elle n'exprime même pas de crainte (enfin elle est obligée de dire qu'elle a peur pour qu'on le comprenne), et n'essaie pas de le rejeter, ce qui pourrait être une réaction normale. Non tout se passe pour le mieux dans le meilleur des mondes.
Pendant près de deux heures, il ne se passe strictement rien d'intéressant dans Twilight 1 : Fascination. Le spectateur subit les amourettes adolescentes de Bella, une adolescente franchement peu sympathique. Twilight se révèle finalement être une pure romance, ni plus ni moins. Le fait qu'Edward soit un vampire devient presque accessoire.La relation passionnée, sensuelle presque diabolique que l'on attend et que le synopsis nous promet n'apparait pas une seule fois à l'écran.

Twilight - Chapitre 1 : fascination

L'on ne peut pas tout reprocher à l'adaptation cinématographique puisque c'est à Stephenie Meyer que l'on doit le roman. Ainsi, sans aucun complexe, toute la mythologie entourant le vampire est oubliée et un nouveau code du vampire est fondé. Adieu le vampire dépassé qui ne peut pas sortir la journée à cause des rayons du soleil qui peuvent le tuer. Le vampire nouvelle génération peut sortir la journée et se balader en toute impunité, sa peau se couvrira seulement de diamants. Le vampire peut désormais être gentil en devenant végétarien et se contenter de boire le sang d'animaux. Oublié la fameuse formule "laisse moi entrer" sans laquelle les vampires ne peuvent pas entrer dans une pièce. Les vampires ne sont plus des nomades, obligés d'aller de villes en villes, pour se nourrir et laisser derrière eux leurs malheureuses victimes. Il est normal de vouloir faire évoluer les choses et même de laisser place à l'imagination. Néanmoins, il faut être un minimum réaliste. Si les vampires pouvaient se promener de jour, les rues seraient jonchées de cadavres.
Enfin, comme nous l'avons remarqué, les vampires nouvelle génération ont de nouveaux moyens pour mieux se fondre dans la société (ils peuvent sortir le jour par exemple, ils ne tuent plus des humains). En revanche, ils n'ont rien trouvé pour paraître plus vivants. En effet, lorsque Edward apparaît pour la première fois à l'écran, c'est écrit sur son visage que c'est un vampire.

Twilight - Chapitre 1 : fascination

Passons, la réalisation est relativement médiocre. Les effets spéciaux qui permettent de montrer les pouvoirs surnaturels des vampires sont ridicules. Ainsi, lorsque Edward court à 100km/heure dans la forêt, l'on a l'impression que l'acteur a été mis sur un chariot à roulettes.

Tout est gris dans ce film, ce qui devient vite lourd. Et puis surtout on s'ennuie du début à la fin car il ne se passe rien, et le mini rebondissement qui a lieu à la fin arrive bien trop tard pour sauver quoi que ce soit.

Twilight - Chapitre 1 : fascination

Erin

 
 
 

Photos du film :