Réalisé par : Chang-dong Lee
Avec : Jeon Do-Yeon, Song Kang-ho, Cho Young-jin
Sur un scénario de : Chang-dong Lee avec une musique de : Christian Basso
Genre : Drame
Film Coréen réalisé en 2007

 

 

Synopsis du film :
A la suite du décès de son mari, Shin-ae vient s'installer à Miryang, la ville natale de celui-ci avec son petit garçon. Entre ses cours de piano, ses nouvelles relations et Jong-Chan, le patron d'un garage qui tente de se rapprocher d'elle, cette jeune femme douce et discrète débute une nouvelle existence. Jusqu'au jour où la tragédie frappe à nouveau. Face à ce nouveau drame, Shin-ae va tenter de redonner un sens à sa vie.

 
 

Analyse de film :

Critique analytique :

Pour commencer cette critique, attachons nous au titre "Secret Sunshine" (traduisez "ensoleillement secret). Comme cela est expliqué dans le film, ce titre fait en fait référence à la ville où Shin ae déménage avec son fils après la mort de son mari. En effet, Miryang signifie en coréen "lieu ensoleillé". Mais où est cet ensoleillement secret dans cette petite ville sud-coréenne ? Venant de la capitale Séoul, Shin ae perçoit Miryang comme une petite ville de campagne tranquille. Et pourtant, tout semble relativement triste dans cette ville. Dans un sens, Lee Chang Dong aborde donc le thème de la différence entre les grandes villes et les moins grandes villes surtout sur le plan de la mentalité. Lorsque Shin ae arrive à Miryang, c'est elle qui semble porter en elle l'ensoleillement secret. Son enthousiasme et sa franchise la rendent différente des autres.

Secret Sunshine

Après la mort de son mari, Shin ae va connaître un deuxième drame : la perte de son fils. La douleur engendrée par cette perte aussi horrible qu'insurmontable va la plonger dans une profonde déprime qui frôlera par moments la folie. Elle va donc succomber à la religion chrétienne qui lui propose du réconfort. Personnage entier, Shin ae va devenir une fidèle du temple et croire de toutes ses forces à cette religion qui va lui permettre pour un temps de se débarrasser de cette douleur qui la fait hurler de toutes ses forces. Shin ae semble alors aller mieux, au point de vouloir accorder son pardon au déséquilibré qui a tué son fils. Tout va alors basculer lorsque lors d'une visite en prison, le meurtrier va annoncer à Shin ae qu'il n'a pas besoin de son pardon car il a déjà reçu celui de Dieu. Shin ae ne va pas accepter que Dieu ait pardonné au meurtrier avant qu'elle même l'ait fait. La fidèle du temple va donc perdre la foi et retrouver sa douleur. La désillusion est dure pour Shin ae qui va partir en guerre contre la religion qui n'est pas parvenue à exorciser sa douleur. Révoltée contre cette religion, elle va tenter de saboter un meeting, d'interrompre une réunion ou encore de corrompre le mari de la pharmacienne qui l'a insisté à recourir à Dieu. Le personnage de Shin ae dénonce l'hypocrisie de la société incapable de la comprendre et de la religion comme soutien impersonnel. Symboliquement, le dernier plan du film montre un coin de terre dans la cour de Shin ae, comme pour montrer que les réponses ne se trouvent pas dans le ciel, donc dans la religion, mais sur terre.

Shin ae ne trouve aucun moyen de se libérer de cette douleur violente qui la tue à petit feu. Ni la religion, ni les hommes et encore moins la mort ne veulent de la jeune femme.

La société est figée dans son égoïsme et ne tente pas de réellement comprendre Shin ae. Les habitants de la ville proposent à Shin ae des solutions stéréotypées mais n'essaient même pas de comprendre ce que traverse la jeune femme.

Secret Sunshine

Mais Shin ae n'est pas seulement une femme meurtrie, elle est surtout une femme différente qui réagit différemment des autres face aux évènements. Ainsi, elle ne pleure pas à l'enterrement de son fils, ce qui lui vaut les pires critiques de sa belle-famille. La façon dont Shin ae réagit ne correspond pas à la manière dont la société aurait voulu qu'elle réagisse.

Le garagiste, qui aime sincèrement Shin ae, est sans cesse rejeté par cette dernière qui n'est pas prête pour le moment à accepter un homme dans sa vie. Notons tout de même que le personnage interprété par le fabuleux Song Kang Ho est garagiste alors que le mari de Shin ae est décédé dans un accident de la circulation, ce qui ajoute un obstacle à leur relation.

Secret Sunshine

L'un des thèmes sous-jacents du film est le destin. En effet, la mort du fils est clairement annoncé dès le début du film. L'enfant disparait et joue au mort. Les tentatives de Shin ae pour s'en sortir sont logiques et annoncées. Avant même le drame, la pharmacienne propose à Shin ae de la rejoindre au temple.

Secret Sunshine

L'interprétation exceptionnelle de l'actrice coréenne Jeon Do-Yeon lui a valu en 2007 de recevoir le prix d'interprétation féminine à Cannes. Entre fragilité et force, son rôle de femme banale coréenne acculée par le malheur est bouleversant. Song Kang Ho, le plus célèbre acteur de Corée du Sud est également excellent. Un peu effacé, son amour sincère pour Shin ae est touchant.

Erin

Critique :

Secret Sunshine

Avant de réaliser le magnifique Poetry, Lee Chang Dong avait signé une pure merveille : Secret Sunshine. Ce long-métrage aborde de manière intelligente le thème du deuil. Malgré la durée du film (2h30), on ne s'ennuie jamais car le scénario est bien écrit, et grâce à cette qualité, le film arrive à être rythmé, et mélange habilement poésie, violence psychologique et tragédie. Le film est émouvant, profond, puissant, délicat et très humain, mais jamais il ne tombe dans le mauvais larmoyant. De plus, la mise en scène m'a paru très inspiré. La musique est très belle et la photographie est soignée. Pour ce long-métrage, Jeon Do-Yeon avait remporté le prix d'interprétation féminine au festival de Cannes, ce qui était entièrement mérité. Elle nous livre une performance époustouflante ! Song Kang-ho joue également très bien, c'est toujours un plaisir de le voir !

Tinalakiller

 
 
 

Photos du film :